Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Un habitat plus solidaire

Un habitat plus solidaire

La MEL porte une attention particulière aux personnes rencontrant, pour des raisons sociales et/ou financières, des difficultés à se loger décemment. Elle entend permettre à tous d'accéder à un logement, lutter contre l'habitat indigne, sécuriser les parcours logement (fonds de solidarité logement), promouvoir des solutions d'hébergement et d'habitat adapté, organiser l'accueil des gens du voyage.


Permettre à tous d’accéder à un logement

La Métropole mobilise l’ensemble de ses partenaires pour améliorer l’accès au logement des habitants les plus fragilisés confrontés à des situations socioéconomiques difficiles ou à des conditions de logement complexes.

Deux documents stratégiques guident son action :

La Convention Intercommunale d’Équilibre Territorial (CIET)

Les quartiers les plus fragiles polarisent les attributions de logement social aux ménages les plus modestes.

La CIET vise à répartir les attributions de logement social de manière équilibrée sur le territoire de la MEL pour préserver le vivre ensemble et la cohésion sociale.

Pour cela, elle propose des orientations à l’échelle de chaque quartier sur l’ensemble des attributions de logements sociaux.

Elle intègre également un volet spécifique (accord collectif intercommunal) pour certains profils de demandeurs dont la situation au regard du logement apparaît comme prioritaire (sans logement ou logement non décent, situation de handicap, précarité économique, etc.). 

Le plan de gestion de la demande

Le plan de gestion de la demande vise à améliorer et harmoniser l’information et l’accueil des demandeurs, ainsi que la transparence des attributions.

Pour cela, la MEL a développé un nouveau service d’information à destination des demandeurs sur le logement social. Elle a par ailleurs organisé un réseau d’accueil et d’enregistrement au service des demandeurs.

Retrouvez le réseau et l'ensemble des services offerts aux demandeurs de logement social sur le site Bien informé, bien logé.


Lutter contre l'habitat indigne

La lutte contre l’habitat indigne mobilise les compétences de multiples acteurs : l'État, l'Agence Régionale de la Santé, la Justice, les les communes et la MEL.

A l’initiative de la MEL, tous ces acteurs sont réunis autour d’un protocole de lutte contre l’habitat indigne afin de coordonner les actions de chacun.

Il s’agit à la fois d’accompagner les habitants vers un logement décent mais aussi rénover l’habitat privé dégradé.  

L’accompagnement des habitants en situation d’habitat indigne 

La MEL se fixe des ambitions de lutte contre l’habitat indigne au sein de son programme Amélio+. Les équipes Amélio+ accompagnent les propriétaires et les occupants de logements indignes sur l’ensemble du territoire métropolitain. 

L’objectif est de résorber près de 100 situations d’indignité par an. 

Par ailleurs, La Métropole et les communes ont souhaité renforcer leurs liens avec la justice afin :

  • de renseigner les habitants sur leurs droits
  • de pénaliser les propriétaires peu scrupuleux.

La rénovation des logements indignes

Début 2011, La Métropole et les communes de Lille, Roubaix et Tourcoing se sont associées pour créer la Société Publique Locale d’Aménagement (SPLA) La Fabrique des quartiers dont la mission est la réhabilitation du parc ancien, notamment la lutte contre l’habitat indigne.


Sécuriser les parcours logement à travers le fonds de solidarité logement

Depuis le 1er juillet 2017, le Département du Nord a transféré à la MEL le pilotage et la gestion du Fonds de Solidarité Logement (FSL) sur son territoire. Le FSL est un outil de solidarité auprès de ménages en difficultés d’accès ou de maintien dans un logement décent. Par ses aides aux ménages, il a un rôle curatif, mais aussi préventif, en leur évitant de se trouver dans une situation plus difficile encore. Par l’accompagnement logement et la garantie locative adaptée, il permet un appui personnalisé par des associations compétentes.

En savoir plus sur le fonds de solidarité logement


Promouvoir des solutions d’hébergement et d’habitat adapté

La Métropole Européenne de Lille s’engage, aux côtés de ses partenaires (institutionnels et associatifs), en faveur de l’hébergement d’urgence et d’insertion et de l’habitat adapté (maisons relais, résidences sociales…).

S’appuyant sur les préconisations du Plan Départemental d’Accès à l’Hébergement et au Logement des Personnes Défavorisées (PDAHLPD) du Nord, elle participe à l’amélioration de l’offre existante, à sa diversification et à son redéploiement territorial.

La MEL veille également à ce que cette offre soit accompagnée d’actions de suivi des personnes en sortie d’hébergement pour favoriser l'accès et le maintien dans un logement autonome.  

Habitat et santé mentale

La Métropole Européenne de Lille publie un guide pratique pour faciliter le logement et l’hébergement des personnes en difficulté psychique, en partenariat avec l’Agence régionale de santé Nord-Pas-de-Calais et les acteurs concernés par le sujet (établissements publics de santé mentale, organismes HLM, associations...). Il recense les organismes à contacter pour répondre à des besoins, parfois urgents, d’accès ou de maintien dans le logement ou l’hébergement.


Organiser l’accueil des gens du voyage

La Métropole est en charge de l’aménagement et la gestion des aires d’accueil des gens du voyage.

Construire, rénover et assurer la gestion des aires

En qualité de maître d'ouvrage et de propriétaire, la MEL assure la réalisation, l’amélioration et la gestion administrative, technique et financière des aires d’accueil et des aires de passage qui s'imposent aux communes de son territoire. L’objectif est d’intégrer ces aires dans les communes et, surtout, d’offrir les conditions de vie décentes aux familles.

La MEL peut apporter son aide aux communes confrontées à des problèmes ponctuels de stationnement de gens du voyage sur leur territoire.

Il existe actuellement sur le territoire métropolitain :

  • 439 places en aires d’accueil,
  • 300 places sur 1 terrain de grand passage
  • 100 places sur 2 terrains de petit passage
  • 23 logements adaptés.

Le schéma départemental d’accueil des gens du voyage 2012-2018 arrive bientôt à échéance, le nouveau schéma devra intégrer les besoins non satisfaits en terrains de passage et en habitat adapté.

Développer de nouvelles formes d'habitat 

Aujourd’hui 300 familles résident de façon permanente sur les aires d’accueil de la MEL. La prise de conscience de l'ampleur de ce phénomène de sédentarisation conduit la Métropole Européenne de Lille à développer de nouvelles formes d'habitat, pouvant prendre la forme de terrains familiaux, de logements ordinaires avec ou sans emplacement de caravane adjacent.... Le besoin de se projeter dans des formes d'habitat dit « adapté » répond à l'évolution des modes de vie.

Favoriser les villages d’insertion à destination de la population Rom

En complément de la politique en direction de la population Rom menée par l’Etat, dont c’est la compétence, la Métropole a mis en œuvre localement une action volontariste de solidarité à l’égard des populations migrantes. Cinq villages d’insertion ont été aménagés depuis 2008 avec le concours de l’Etat à Faches-Thumesnil, Halluin, Roubaix, Lille et Lezennes.

Glossaire

Aire d'accueil

Elles sont destinées aux gens du voyage itinérants pour une période pouvant aller jusqu'à plusieurs mois. Elles n'ont pas vocation d'accueillir des personnes en voie de sédentarisation. insérées à proximité de zones urbaines, elles comportent une alimentation permanente en eau, en électricité, un assainissement et bénéficient du ramassage des ordures ménagères. 

Aire de grand passage

Elles sont réservées aux grands groupes à l’occasion des rassemblements traditionnels ou occasionnels pour une période maximum de 3 semaines. Les aménagements sont plus sommaires.