Transition énergétique

Transition énergétique

La MEL a élaboré son Plan Climat-Énergies territorial pour agir localement dans les déplacements, les logements, la consommation, l’urbanisme, les activités tertiaires et industrielles… contre le changement climatique.


Plan Climat Energie Territorial

La MEL a ainsi adopté un premier Plan Climat Energie Territorial (PCET) en 2013 qui répond à trois grands enjeux :

  • l’atténuation du changement climatique par la réduction des émissions de gaz à effet de serre et des consommations d’énergie,
  • la réduction des émissions de polluants atmosphériques du territoire,
  • l’adaptation aux conséquences prévisibles du changement climatique.

Les trois grands objectifs du Plan Climat pour 2020 sont :

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre du territoire de 30% par rapport à 1990,
  • Faire des économies d’énergie en réduisant les consommations de 10% (évolution tendancielle),
  • Etre moins dépendant des énergies fossiles en produisant 5 fois plus d’énergies renouvelables qu’en 2007.


La MEL prend en compte ces objectifs dans l’élaboration de ses politiques publiques : habitat, patrimoine, mobilité, déchets, alimentation, aménagement, urbanisme… Elle veille également à encourager les initiatives locales en faveur de la transition écologique et à mobiliser les acteurs du territoire, notamment à travers son appel à projets permanent « Mets la transition dans ton quartier ».

Logo du plan climat-énergies territorial

Un nouveau plan climat en construction

La MEL a lancé en 2017 l’élaboration d’un nouveau Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET). Ce nouveau plan permettra d’actualiser et de renforcer les objectifs en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et des consommations d’énergie, de développement des énergies renouvelables, d’amélioration de la qualité de l’air et d’adaptation au changement climatique aux horizons 2030 et 2050.

Une grande phase de concertation citoyenne s'est déroulée de septembre 2018 à juillet 2019.

En parallèle, un diagnostic territorial a établi un état des lieux complet du territoire sur la consommation et la production d’énergie, les émissions de gaz à effet de serre, la qualité de l’air ainsi que la vulnérabilité au changement climatique. Quelques grands axes se dessinent pour la suite :

  • Une métropole sobre, en transition énergétique vers la neutralité carbone
    La réduction massive et rapide des émissions de gaz à effets de serre est décisive pour limiter le réchauffement climatique sous les 2°C. Pour relever ce défi, l’accent sera mis sur la sobriété et l’efficacité énergétique, le développement des énergies renouvelables ainsi que les solutions de séquestration du carbone.
     
  • Une métropole solidaire face au changement climatique.
    La résilience au changement climatique sera favorisée par un accompagnement vers de nouveaux modes de vie durables et solidaires. L'intégration de l’ensemble des acteurs du territoire (citoyens, communes, acteurs socioéconomiques) dans la gouvernance, telle que leur participation à l’élaboration de ce Plan Climat, et leur sensibilisation. De plus, l’apport de solutions aux populations précaires, sont fondamentales pour un territoire en transition, porté par l’idée d’une justice sociale et climatique.
     
  • Une métropole résiliente et garante d’un cadre de vie sain.
    La santé environnementale, la qualité de l’air et l’adaptation au changement climatique sont des priorités pour faire de la métropole un carrefour européen vert, durable et attractif.

À consulter

Synthèse du diagnostic territorial

La MEL s'engage dans un nouveau Plan Climat ambitieux pour construire une métropole sobre, solidaire et offrant à tous une meilleure qualité de vie.
Le diagnostic territorial, dont voici la synthèse, a permis d'établir un état des lieux du territoire en termes de :
• consommation et production d'énergie
• émissions de gaz à effet de serre
• qualité de l'air
• et vulnérabilité au changement climatique.
 

Livret de présentation du Plan Climat Air Energie Territorial

Ce plan constitue la politique de lutte contre le changement climatique de la MEL. Il regroupe toutes les actions du territoire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les consommations d’énergie et réduire la pollution de l’air. La MEL a adopté son premier Plan Climat en 2013.

Pour aller plus loin
Diagnostic Territorial 2018

Diagnostic Territorial 2018

En application de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (loi TECV) du 18 août 2015, la Métropole Européenne de Lille (MEL) doit mettre à jour son Plan Climat Energie Territorial adopté en 2013 et élaborer un Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET). 
Le diagnostic territorial de la MEL aborde notamment :
- la situation énergétique du territoire
- la production d'énergie renouvelable (état des lieux, potentiels et perspectives)
- le bilan des émissions de gaz à effet de serre
- le bilan de la qualité de l'air
- une analyse de la vulnérabilité du territoire au changement climatique.


Label Cit’Ergie

Cit’ergie est un label européen qui récompense les collectivités mettant en œuvre des politiques climat-air-énergie ambitieuses. La MEL s’est lancée dans la démarche d’obtention du label Cit’ergie en septembre 2017, en partenariat avec l’ADEME. Elle dispose de quatre ans pour réaliser un état des lieux et mettre en œuvre un programme d’actions répondant aux critères et objectifs du label.

En savoir plus : http://www.citergie.ademe.fr/


Les réseaux de chaleur

La MEL gère les réseaux de chaleur publics, répartis sur son territoire.

En savoir plus


L'électromobilité

La MEL déploie actuellement un nouveau service de recharge pour les véhicules électriques ou hybrides rechargeables. Au total, 270 nouvelles bornes seront déployées d’ici à 2019.

En savoir plus