Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Un habitat plus durable

Un habitat plus durable

Améliorer la qualité et le confort des logements est un enjeu majeur pour la Métropole.

La qualité d'un logement tient non seulement à sa performance énergétique, mais aussi à son insertion urbaine, sa conception architecturale, la prise en compte des usages des habitants, etc. 

Retrouvez cette vision globale de la qualité dans le guide élaboré par l’Agence de Développement et d’Urbanisme en partenariat avec la MEL.


Encourager et accompagner les ménages dans leurs projets de rénovation avec le réseau AMELIO

Rénover son logement est un processus complexe. La MEL facilite cette démarche en proposant des solutions adaptées à chaque situation sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Ainsi, la MEL a construit le réseau AMELIO. Ce réseau permet à chaque habitant du territoire métropolitain, de bénéficier gratuitement, de conseils techniques, juridiques,, d’accompagnement dans la définition et la mise en œuvre de son projet de construction ou de rénovation, d’informations et de formations sur les thématiques de « l’habiter durable ».
AMELIO se structure autour :

Le Programme Amélio +

Pour les ménages les plus modestes, le conseil est renforcé dans le cadre du Programme Amélio+. Il s’agit, sur l’ensemble du territoire métropolitain :

  • d’aller vers les ménages concernés,
  • de les conseiller,
  • de faciliter le montage technique, financier et administratif de leur projet, notamment par un accompagnement à domicile.

Ces travaux peuvent être réalisés par entreprise ou en auto-réhabilitation accompagnée. Les chantiers sont dans ce cas encadrés par un animateur technique.

Pour en savoir plus, consultez le site de la maison de l'habitat durable.

L'accompagnement dans la réalisation de travaux en copropriété

La Métropole Européenne de Lille développe avec ses partenaires une intervention en direction des copropriétés :

  • appui à l'information et à la formation acteurs (collectivités, associations, syndics…),
  • encouragement à la réalisation de travaux d’amélioration, connaissance, prévention et accompagnement des copropriétés fragiles… 
  • pour les travaux atteignant le label BBC (bâtiment basse consommation), financement avec la Caisse des Dépôts et Consignations d'une partie des travaux (programme Ecocités)

Subventionner une partie des travaux

Au-delà du conseil et de l’accompagnement, l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) et la Métropole Européenne de Lille accordent des subventions aux propriétaires occupants et aux propriétaires d’un logement locatif pour réaliser des travaux d’amélioration. 

Elles sont liées: 

  • aux niveaux de revenus pour les propriétaires occupants (40% des propriétaires métropolitains sont éligibles)
  • aux niveaux de loyer après travaux pour les propriétaires bailleurs.

Plus de 2000 ménages ont été accompagnés dans quasiment toutes les communes de la MEL depuis 2012.

La MEL accorde également des aides aux petits travaux de mise en décence dans les logements locatifs (plafonds de 100€ et 50% pour un montant de travaux de 5000€ maximum).


Rénover l'habitat social

La Métropole Européenne de Lille s’engage aux côtés des villes et des organismes de logement social dans l’amélioration de leur patrimoine.

Elle a pour ambition d’intensifier les dynamiques de réhabilitation dans la métropole et d’assurer la cohérence et la faisabilité des projets des différents bailleurs sociaux, sur les espaces publics et privés.

Elle apporte une aide conditionnée aux performances énergétiques des bâtiments après travaux et modulée selon la nature des travaux réalisés (en termes de confort et d’adaptation de l’habitat au vieillissement et au handicap).

Elle porte également une attention particulière aux conditions d’adhésion au projet des partenaires et des locataires.

 


Rénover les quartiers anciens dégradés

La MEL intervient sur les quartiers présentant de forts enjeux d’habitat dégradé et une situation économique particulièrement fragile.

Six communes sont concernées : Armentières/Houplines, Lille, Roubaix, Tourcoing et Wattrelos. L’intervention dans les quartiers concernés touche à la fois les volets urbain, social et l’habitat. Elle s’inscrit soit dans le cadre du Programme Métropolitain de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés (PMRQAD), qui couvre la période 2012/2019, soit dans le cadre du volet habitat ancien des projets de rénovation urbaine.

L'amélioration des courées

La MEL poursuit un programme ambitieux d’amélioration des courées, caractéristiques de son histoire industrielle.

Il s’agit de réaliser les travaux d’assainissement nécessaires et d’aménagement des espaces collectifs (réfection du sol, amélioration de l’accès, installation de mobilier urbain le cas échéant).

Parallèlement, les propriétaires sont sensibilisés à l’intérêt de réhabiliter leur logement et orientés vers les aides adaptées.

Depuis 2001, 500 courées logements ont été requalifiés. 500 doivent encore faire l’objet d’une intervention dans les prochaines années.

La stratégie de recyclage des logements vacants

Certains immeubles vacants et dégradés résistent aux dispositifs incitatifs mis en place sur le territoire.

La MEL a défini une stratégie innovante pour remobiliser les propriétaires et recycler ces biens qui constituent de véritables opportunités pour une offre nouvelle. Une mission opérationnelle a été confiée à la Société Publique Locale d’Aménagement (SPLA) « la fabrique des quartiers » pour remettre sur le marché environ 2 000 logements.

Dans ce cadre, un guide méthodologique basé sur l’expertise de la MEL et de la SPLA, a été élaboré afin d’aider l’ensemble des acteurs du logement à mieux comprendre l’intervention possible sur les logements vacants.

Maison de l'habitat durable