Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Les élus de la Métropole Européenne de Lille approuvent la pertinence d'un réseau de chaleur sur la commune de Tourcoing

Retour à la liste
Énergie
Le 28/06/2021

Les élus de la Métropole Européenne de Lille approuvent la pertinence d'un réseau de chaleur sur la commune de Tourcoing

Trois projets de réseaux de chaleur sur le territoire de la Métropole Européenne de Lille (MEL) ont été entérinés au moment de l’adoption du schéma directeur des réseaux de chaleur de décembre 2018. Parmi ceux-ci, un réseau de chaleur pour la ville de Tourcoing était envisagé mais devait dans un premier temps faire l’objet d’une étude de faisabilité. Ainsi, sur la base des résultats de celle-ci, les élus du Conseil métropolitain de la MEL ont ce jour approuvé la pertinence du projet.

Six réseaux de chaleur publics existent actuellement au sein de la Métropole Européenne de Lille sur les communes de Lille, Mons-en-Barœul, Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Wattignies et Wattrelos. Leur alimentation se fait à partir de plusieurs combustibles tels que la biomasse ou le gaz. Dans le but d’optimiser l’utilisation de la chaleur produite par le centre de valorisation énergétique (CVE), qui alimente quatre des six réseaux existants, de nouveaux projets de réseaux de chaleur sont envisagés. Le premier, situé sur la commune de Tourcoing, faisait jusqu’alors l’objet d’une étude de faisabilité afin de justifier ou non de sa pertinence.

 

La pertinence avérée du projet

Sur la base des résultats de l’étude de faisabilité, le Conseil Métropolitain a ainsi jugé ce jour de la pertinence pour la MEL de créer ce réseau de chaleur, sous réserve néanmoins de futures négociations avec Covalys (délégataire en charge de l'exploitation des énergies renouvelables). En effet, cette étude met en exergue les besoins énergétiques existants et compatibles d’un tel réseau, sa capacité à alimenter l’équivalent de 7500 logements en chaleur avec un taux d’énergie renouvelable supérieur à 70%, ainsi que le développement d’une offre de chaleur à un prix compétitif.

 

Un chantier aux enjeux énergétiques

Mais la pertinence de ce réseau de chaleur se situe aussi et surtout dans les enjeux qu’il soulève. « Ce projet comprend de multiples objectifs énergétiques, indique Damien Castelain, Président de la Métropole Européenne de Lille. Celui-ci vise notamment à opérer une baisse des émissions de gaz à effet de serre, qui contribue à l’amélioration de la qualité de l'air, développer des énergies renouvelables et de récupération (R&R) et ainsi participer à l'indépendance énergétique ».

 

Budget estimatif du projet :

Coûts pris en charge par la MEL : 152 000 € H.T.

Cette enveloppe estimative comprend l’étude d'Assistance à Maîtrise d'Ouvrage (AMO) et la pose de fourreaux sur le Boulevard Gambetta afin d’anticiper les traversées du futur réseau.

Coûts pris en charge par le gestionnaire (dont le mode de financement n’est pas encore statué) : 36M € H.T.

Ce budget estimatif concerne quant à lui les travaux d’adaptation sur l’incinérateur de la MEL et la création du réseau.

 

Planning souhaité de l’opération :

Les prochaines étapes clés de l’étude de faisabilité seront la consolidation d’éléments financiers, la présentation des résultats de l'étude finalisée à la ville de Tourcoing et une note d'arbitrage sur le scénario à privilégier. A ce titre, deux scénarios sont envisagés :

Scénario 1 : 29 kms de réseau, 119 abonnés, 72% d’énergie R&R, 15000 tonnes CO2 évitées, 32M€ investis
Scénario 2 : 28 kms de réseau, 119 abonnés, 79% d’énergie R&R, 16000 tonnes CO2 évitées, 30M€ investis

A la suite de cela, la délibération sur le mode de gestion pour le lancement du Dossier de Consultation des Entreprises est prévue pour octobre 2021.


Contacts presse


À propos de la MEL

Au service des 95 communes qui la composent, la Métropole Européenne de Lille agit au quotidien pour 1,2 million d’habitants. Elle est compétente dans les domaines essentiels suivants : transport, logement, économie, espace public et voirie, aménagement et urbanisme, politique de la ville, eau, assainissement, déchets ménagers, accessibilité handicap, nature et cadre de vie, culture, sport, tourisme, crématoriums. Le Conseil de la Métropole, présidé par Damien Castelain depuis le 18 avril 2014, est composé de 184 membres élus au suffrage universel direct pour 6 ans.