Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Boulangerie

Des outils en faveur de l’économie de proximité, cœur économique métropolitain

  • Pour aider les TPE, PME, les artisans et les commerçants, la Métropole crée une aide concrète et immédiate au moment de la reprise à travers un « Fonds Rebond » doté de 20M€ et destiné à prendre en charge l’équivalent de 3 mois de loyers à hauteur maximum de 1500€ (16 000 commerçants et artisans métropolitains sont éligibles à ce dispositif). Il peut aussi être accordé sous la forme d’une aide forfaitaire de solidarité jusqu’à 20 000 € selon le nombre de salariés pour les TPE, PME commerçants, artisans, agriculteurs, horticulteurs, industriels, professionnels du tourisme et du sport. Ce soutien s’accompagne d’une charte d’engagement signée par les entreprises en faveur de la transition écologique et énergétique.*
  • Il se complète d’un nouveau dispositif d’avances remboursables cofinancé par la MEL, la Région Hauts-de-France et la Banque des Territoires (6,6M€) dédié aux entreprises ou associations de moins de 10 salariés. Les bénéficiaires pourront recevoir de 5 à 30 000€ remboursables d’une durée de 48 mois dont 12 mois en différé.
  • Cet engagement financier majeur s’accompagne d’un vaste plan de soutien et de développement de l’économie de proximité, contractualisé avec les communes. Ce plan comporte 17 actions opérationnelles pour un montant de 2,5M€.

Informations pratiques :

Instauration d’un service métropolitain de l’économie de proximité  


Cet engagement financier majeur s’accompagne d’un vaste plan de soutien et de développement de l’économie de proximité, contractualisé avec les communes. Ce plan comporte 17 actions opérationnelles qui seront proposées aux territoires souhaitant s’engager aux côtés de la MEL dans la consolidation et le développement de leur économie de proximité, pour un montant total de 2,5M€. 

  • Extension du fonds de concours commerce de proximité pour le rendre plus attractif pour les communes : élargissement des activités éligibles au fonds de concours commerce de proximité, relèvement de la participation de la MEL, maintien du niveau de participation le plus élevé si la commune engage un deuxième voire un troisième projet au cours de la même année ; mobilisation du fonds de concours sur 3 projets communaux par an au lieu de 2 aujourd’hui ;
     
  • Déploiement des boutiques à l’essai pour lutter contre la vacance commerciale ;
     
  • Financement d’études de potentiel commercial en partenariat avec la CCI ;
     
  • Amélioration du dispositif d’indemnisation des commerçants, notamment à destination des plus fragiles ;
     
  • Mobilisation accrue des moyens dans les situations commerciales les plus fragiles ;
     
  • Soutien aux projets portés par les communes destinés à renforcer leur centralité commerciale ;
     
  • Financement de 5 postes de manager de centre-ville ou centres-bourgs ;
     
  • Soutien aux programmes d’animation commerciale ;
     
  • Création d’une marque afin de valoriser « le consommer local » ;
     
  • Accompagnement de la digitalisation des commerçants et artisans ;
     
  • Soutien à l’innovation en matière de logistique urbaine de proximité ;
     
  • Création d’une Bourse aux projets ;
     
  • Déploiement des appels à projets « entreprendre autrement » (ESS) et « tiers-lieux » dans les territoires périurbains et ruraux ;
     
  • Implantation dans chaque territoire de la Métropole d’au moins un espace ressources de la Fabrique MEL Entreprendre ;
     
  • Promotion des conciergeries de quartier dans les territoires du contrat de ville, voire au-delà ; 
     
  • Déploiement des activités produites et développées par la Fabrique de l’emploi afin de répondre aux besoins locaux non couverts sur certains territoires ;
     
  • Mise en place d’un observatoire de l’économie de proximité.


La mise en œuvre du fonds de rebond et des 17 actions portées par la mise en place d’un service métropolitain de l’économie de proximité s’appuieront sur deux nouvelles conventions de partenariat avec la CMA et la CCI, actualisées et renforcées afin d’offrir à chaque entreprise de proximité un accompagnement dans la durée pour faire face à la crise, et faire face aux enjeux à 3 ans dans les domaines de la digitalisation, des RH, de la transition écologique…