#JO2024
Sport
Le 04/03/2024

Violaine Aernoudts, en route pour les Jeux

Championne de France d’aviron et ambassadrice de la MEL, Violaine Aernoudts, 24 ans, licenciée au club Léo-Lagrange d’Armentières, se prépare pour une qualification aux JO.

Pouvez-vous vous présenter ?

« J’ai 24 ans et pratique l’aviron depuis le collège. Ma spécialité est la couple, je rame avec une pelle dans chaque main. J’ai débuté à 11 ans au club Léo-Lagrange d’Armentières et rejoins l'Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance (INSEP) en 2017 après le bac. L’objectif était de rejoindre les meilleurs athlètes français et d’être portée par ce haut niveau. Cela a fonctionné : je suis membre de l’équipe de France depuis 2016. Actuellement, avec ma coéquipière de club Audrey Feutrie, également ambassadrice de la MEL, nous sommes championnes de France. C’est notre troisième titre consécutif. En parallèle, je termine un master de management à EM Grenoble, un parcours pour les sportifs de haut niveau. Ma remise de diplôme a lieu dans les prochains jours. C’était une vraie aventure d’obtenir un diplôme en distanciel. »

Quelles sont les prochaines étapes pour décrocher un ticket pour les Jeux ?

« Des étapes de sélections nationales se déroulent entre février et avril. Le championnat d’Europe suit en avril, en Hongrie. Puis, rendez-vous mi-mai pour les régates de qualification pour les Jeux, à Lucerne en Suisse. Pour les JO de Tokyo, j’ai déjà connu cette situation d’être qualifiée deux mois avant les Jeux. »

Quel est votre état d’esprit à j-186 des JO ?

« À ce niveau, les écarts sont serrés, le niveau dense, il faut y croire plus que les autres. On ne peut pas laisser les autres à notre place. On tente, tout est possible. »

Comment vous préparez-vous ?

« Ne pas chercher à tout révolutionner, à tout faire mieux, l’objectif est de rester sur des choses simples qui marchent et qui me font progresser. Même si nos intentions doivent être plus poussées. D’ailleurs, notre calendrier de stages ressemble à celui de l’an dernier. On pousse les curseurs de la performance un peu plus haut. Et puis, nous sommes très bien accompagnées : préparation mentale, physique et nutritionnelle… Pour les Jeux, nous nous préparons pour le quatre de couple et serons à l’entrainement à Vaires-sur-Marne - notre bassin d’entraînement est celui de la compétition - et partons ensuite en stage au Portugal. »

Quel est votre rôle en tant qu’ambassadrice de la MEL ?

« Le but est de me qualifier pour la plus grande compétition mondiale pour faire briller la Métropole. Dès que possible, j’essaie de montrer que le soutien du territoire est essentiel… Quand nous gagnons des titres au national - avec ma coéquipière Audrey Feutrie, nous portons les couleurs d’Armentières et de la MEL. Le dispositif de soutien de la Métropole aux jeunes athlètes est remarquable. C’est un partenariat important. Nous sommes soutenus avant d’avoir un ticket pour les Jeux. C’est essentiel, car avant de préparer les Jeux, nous avons les mêmes contraintes et les mêmes dépenses, mais il est bien plus difficile de trouver des soutiens. Ce partenariat apporte une vraie sécurité. Pour ma part, il m’a aidée à payer mes études. C’est génial. »

Un mot sur ces Jeux « à la maison » …

« Je souhaite ne pas me laisser submerger par cela. Nous ne sommes pas encore qualifiées. Ce sera un avantage quand nous serons qualifiées. Nous connaissons effectivement le bassin par cœur et toutes les nations y viennent en stage cette année. Mais pour l’heure, il faut concrétiser le ticket. »

Où serez-vous le 26 juillet, jour de la cérémonie d’ouverture ?

« Les compétitions d’aviron débutent le 27 juillet. Si tout se passe bien, je serai donc dans ma chambre d’hôtel à Paris avant le début des courses. »


À savoir

La MEL soutient 18 athlètes de haut niveau ! Chaque année, la Métropole finance de jeunes espoirs sportifs licenciés dans un club métropolitain. Elle accorde 4 000 € par an - de quoi acheter du matériel, financer des déplacements… - à des talents qui concilient souvent études ou activité professionnelle et projet sportif. Ces ambassadeurs s’engagent à porter haut les couleurs du territoire et participent à la promotion des valeurs du sport auprès des Métropolitains.

Nos actualités

Toutes nos actualités

Aménagement de la métropole

Le 24/05/2024

Un nouveau parc à Lomme

Une nouvelle étape du vaste projet de renouvellement urbain des rives de la Haute Deûle débute avec le lancement de l’aménagement de l’îlot du Marais à Lomme.