Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Retour à la liste
Participation
Politique de la ville
Le 01/03/2021

Renouvellement urbain : concertation autour des projets roubaisiens

La MEL a acté la seconde phase de son programme de renouvellement urbain. Une concertation est lancée autour des quatre projets roubaisiens. Vous pouvez participer jusqu'au 16 avril.

Le Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPRU), validé en janvier 2020 par l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) pose les bases concrètes de la transformation de quatorze sites métropolitains. Parmi les projets, quatre concernent la commune de Roubaix. À l’horizon 2027, les quartiers de l'Alma, de l'Épeule, du Pile et des Trois Ponts seront le terrain de profondes transformations qui amélioreront le cadre de vie des habitants. Des réunions de concertation seront prochainement organisées afin de recueillir les questions, avis, remarques et propositions des Métropolitaines et Métropolitains.Une fois recensées, les contributions seront intégrés aux bilans des concertations qui dresseront la liste des propositions retenues.

Vous pouvez donner votre avis sur ces quatre projets jusqu'au 16 avril 2021.

Pour participer, rendez-vous sur le site de participation de la Métropole.

La transformation se poursuit

En décembre 2019, la MEL actait une première phase de son programme de renouvellement urbain. Le conseil du 18 décembre a entériné la seconde phase, qui porte sur 6 quartiers à Lille et Roubaix.

Depuis 2017, près de 850 familles ont déjà été relogées dans le cadre d’opérations du nouveau programme de renouvellement urbain (NPRU). Comme son nom l’indique, ce « nouveau » programme fait suite au PRU 1, qui a permis la refonte de 8 quartiers métropolitains depuis 2004. Il s’agit de transformer ce que l’on appelle « les quartiers » dans le cadre de la Politique de la Ville.

En effet, la MEL est depuis 2015 pilote du « contrat de ville », le document qui fixe les ambitions en matière d’amélioration de la qualité de vie des habitants des quartiers Politique de la Ville. Ce contrat de ville, signé en 2015 entre l’État, les collectivités locales, les bailleurs, les partenaires économiques et les associations fixe les ambitions et moyens engagés pour réduire les inégalités. La MEL mobilise ses propres compétences, comme l’habitat, l’aménagement, la mobilité, le développement économique. Et, en parallèle, elle coordonne l’action des acteurs locaux dans différents champs d’action : l’insertion, l’emploi, la politique éducative, l’accès aux soins, la sécurité et la prévention de la délinquance, le cadre de vie, l’accès au sport et à la culture ou encore la lutte contre les discriminations et l’illettrisme. 

Six autres projets actés

Le NPRU représente un volet très important de ce contrat de ville. Lors du conseil métropolitain du 18 décembre, la MEL a approuvé la seconde phase d’une convention métropolitaine de renouvellement urbain.

Celle-ci concerne six nouveaux projets : Lille quartiers anciens, Lille Bois-Blancs, et à Roubaix les quartiers de l’Alma, de l’Épeule, du Pile et des Trois Ponts.

Le NPRU prévoit un effort sans précédent de transformation en agissant sur les logements, les équipements publics et les aménagements urbains. Au total, 1,88 milliard d’euros HT seront consacrés à la rénovation de ces quartiers. Le financement est assuré par les bailleurs sociaux, l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU), les villes, la région Hauts-de-France et la MEL, qui participe à hauteur de 348 M€, soit 18 % du financement. La réalisation de ce projet nécessite de reloger près de 6 000 familles à l’horizon 2029, soit 450 par an. 

À savoir

La Politique de la Ville sur le territoire métropolitain

  • 19 communes
  • 26 quartiers
  • 357 000 habitants concernés (avec les quartiers de veille…)
  • 120 acteurs associatifs

En chiffres

Le financement du NPRU

  • Les bailleurs sociaux : 35 %
  • l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine : 21 %
  • Les villes : 9 %
  • La région Hauts-de-France : 3%
  • La MEL : 18% 
  • Autres partenaires : 14%

Le programme global en chiffres 

  • 3 843 logements locatifs sociaux démolis et reconstruits au 1 pour 1 ;
  • 2 189 logements réhabilités ; 
  • 2 955 logements "résidentialisés" (dont les abords sont réaménagés) ;
  • une intervention sur l’habitat ancien dégradé ;
  • 32 équipements de proximité construits ;
  • la création de pôles de commerces et de services, de programmes économiques d’ampleur, et l’installation de filières d’excellence et d’innovation ;
  • des aménagements et des espaces publics de qualité.
     

Nos actualités

Toutes nos actualités