Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Retour à la liste
Déchets ménagers
Le 26/04/2021

Le Schéma Directeur des déchets Ménagers et Assimilés adopté

Le conseil métropolitain du 23 avril a adopté son Schéma Directeur des Déchets Ménagers et Assi-milés (SDDMA).

Ce schéma définit la stratégie de la Métropole à horizon 2030 en matière de prévention et de gestion des déchets. Il s’intéresse aux déchets produits par les habitants mais aussi à ceux présentés au service de collecte des déchets de la MEL par les acteurs économiques et les administrations. Ces derniers produisent en effet des déchets en quantité et caractéristiques similaires à celles des déchets produits par les ménages que l’on appelle déchets assimilés.

Réduire de 15 % les déchets

Fruit d’un travail partenarial et d’une concertation des communes, de représentants de la société civile, d’usagers et de différents partenaires publics et privés, le schéma directeur comprend une trentaine d’actions. Elles doivent notamment permettre de contribuer à réduire de 15% les déchets ménagers et assimilés produits par habitant d’ici à 2030 (par rapport à 2010).

L’ambition de la Métropole est en effet avant tout de réduire les quantités de déchets présentées à la collecte. Mais aussi de déployer de nouveaux gestes de tri et de moderniser nos installations de traitement des déchets en adaptant les process industriels aux évolutions réglementaires et aux besoins exprimés sur notre territoire (2 centres de tri des déchets ménagers d’Halluin et Lille, Centre de Valorisation Energétique d’Halluin et Centre de Valorisation Organique de Sequedin).

Le schéma repose pour cela sur quatre grands principes : jeter moins, trier plus, améliorer le service à l’habitant et moderniser le traitement des déchets. Ces évolutions  permettront de rendre le service plus lisible pour les Métropolitains, d’améliorer la qualité de l’espace public et d’accompagner les communes.

Un engagement financier de 81,5 M€ sera nécessaire entre 2020 et 2026 pour tendre vers ces objectifs.

Le déchet est une ressource

Les grands objectifs du schéma directeur sont de :

  • contribuer à réduire de 15% les déchets ménagers et assimilés produits par habitant d’ici 2030 (par rapport à 2010) ;
  • diviser par deux d’ici 2025 la part des biodéchets et des déchets recyclables dans le bac d’ordures ménagères résiduelles ;
  • proposer aux habitants une solution de tri à la source des biodéchets ;
  • réutiliser et valoriser 60% des déchets ménagers et assimilés en 2030 ;
  • réduire d’ici 2030 de 37% les Gaz à Effet de Serre (GES).

Tous concernés par les changements

Les évolutions majeures à venir pour les habitants sont les suivantes :

À court terme :

  • l’harmonisation des consignes de tri et de la couleur des bacs, en cohérence avec les prescriptions nationales ;
  • la collecte du verre à partir de 2022, pour les communes inscrites dans la démarche, dans des points d’apports volontaires.

À moyen terme :

  • l’ensemble des emballages plastiques sera collecté comme « recyclable » ;
  • la collecte des biodéchets, séparément des ordures ménagères, sera déployée progressivement à l’ensemble des communes à partir de 2023.

Les modalités de mise en œuvre des actions seront définies avec les communes volontaires et le conseil du déchet à partir de mai 2021 pour des mises en œuvre progressives à partir de la fin d’année.

Nos actualités

Toutes nos actualités
Habitat et logement
Le 06/05/2021

Lutter contre les logements vacants

La MEL est lauréate de l’appel à candidatures lancé en janvier 2020 par le Ministère du logement pour une mise en œuvre accélérée du Plan national de lutte contre les logements vacants.