Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Retour à la liste
Transports et mobilité
Le 07/10/2021

La MEL lauréate de l'appel à projets relatif aux transports collectifs

Bonne nouvelle : la MEL est lauréate de l'appel à projets pour le développement de transports collectifs porté par l'État.

L’Etat reconnait l’importance des projets d’infrastructures de transports imaginés par la MEL pour le territoire. Le premier Ministre Jean Castex l’a annoncé lors d’une visite le 6 octobre dernier. La Métropole est lauréate de l'appel à projets pour le développement des transports collectifs en site propre de l’État. Concrètement, 6 des 7 projets pour lesquels la MEL avait candidaté dans le cadre du Schéma Directeur des Infrastructures de Transports (SDIT) ont été sélectionnés. Ils bénéficieront d'une subvention de l’État de 120 M€.

Les six projets retenus sont les suivants :

  • la réalisation d’une ligne de tramway constituée de 4 branches depuis les villes de Seclin au Sud, Hallennes-lez-Haubourdin à l’Ouest, Wambrechies au Nord, et convergeant vers Lille ;
  • la réalisation d’une ligne de tramway desservant les villes de Roubaix et Tourcoing avec des branches vers Hem au Sud, Neuville-en-Ferrain au Nord, et Herseaux en Belgique à l’Est via Wattrelos ;
  • la réalisation d’une ligne de bus à haut niveau de service entre le pôle d’échanges de 4 Cantons à Villeneuve d’Ascq et Lille ;
  • la réalisation d’une ligne de bus à haut niveau de service entre Villeneuve d’Ascq et Marcq-en-Barœul ;
  • le renouvellement des rames des deux lignes de tramway existantes et l’adaptation du réseau en conséquence ;
  • la réalisation du pôle d’échanges multimodal de Fort de Mons, à Mons-en-Baroeul.

Le démarrage des travaux sur les nouvelles lignes est annoncé pour 2025.

Qu'est-ce que le SDIT ?

D’ici 2035, la Métropole comptera 100 000 habitants de plus et 80 000 emplois supplémentaires. Les enjeux en termes d’accessibilité du territoire métropolitain et de réduction de la pollution de l’air sont donc plus que jamais cruciaux pour le développement, le cadre de vie et l’attractivité. Pour faire face à ces défis, un Schéma Directeur des Infrastructures de Transports d’environ à 2 milliards d’euros a été adopté. Ce plan vise à favoriser le développement d’un réseau urbain dense et adapté, rapide et efficace pour les déplacements au quotidien.

La Métropole prévoit ainsi la création de 27 nouvelles liaisons en transports collectifs qui complèteront le réseau actuel. Ces nouveaux services vont permettre d’accompagner le développement urbain et l’aménagement du territoire métropolitain dans les années à venir. Ils faciliteront l’accès aux cœurs d’agglomération depuis la périphérie, proposeront des liaisons de périphérie à périphérie en contournant le centre de la métropole, renforceront la desserte du Nord-Est du territoire et créeront des liaisons express entre des secteurs encore non desservis par le ferroviaire.

Ces liaisons sont classées en deux grandes catégories :

  • les grands projets de transports collectifs : il s’agit ici de tramways de nouvelle génération, d’un prolongement du métro ou encore de bus à haut niveau de service ;
  • les liaisons à haut niveau de service : il s’agit de liaisons avec une forte fréquence (5 à 10 min en heures pleines et moins de 15 min en heures creuses) avec une amplitude horaire importante, un parcours rationalisé et un itinéraire intégralement ou partiellement en voies réservées avec un système de priorité aux carrefours.

Pour aller plus loin

Nos actualités

Toutes nos actualités