Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Retour à la liste
Aménagement de la métropole
Le 26/04/2021

Fluidifier le trafic avec la LINO Sud

5 km vont être réalisés d’ici à 2025.

Le 23 avril, le conseil métropolitain a adopté les trois premières tranches du projet LINO (Liaison Intercommunale Nord-Ouest) Sud pour un montant de 85 M€ (sur un budget global de 167 M€). Cette nouvelle liaison va permettre de réduire de façon notable les nuisances dues aux déplacements automobiles en zones urbaines denses en lui transférant le trafic.

Le projet prévoit un meilleur partage de l’espace public où chaque mode de déplacement trouvera sa place et un espace important accordé au végétal. Ainsi, seuls 29 % de la surface seront consacrés au trafic routier tandis que 40 % seront dévolus aux espaces verts et noues, 18 % aux piétons et 13 % aux cyclistes. La LINO Sud se fondra par ailleurs dans l’environnement en prenant en compte, par ses aménagements, la ressource en eau et le bruit.

Un début des travaux espéré fin 2021

Ce projet fait actuellement l’objet d’une enquête publique, étape réglementaire préalable à la délivrance de l’autorisation environnementale nécessaire à son démarrage. À l’issue de cette enquête, il appartiendra au préfet d’autoriser le lancement des travaux. Cette autorisation est attendue pour l’été 2021. Le début du chantier de la 1ère tranche fonctionnelle est ainsi espéré fin 2021.

LINO sud

3 tranches prioritaires

Le projet est découpé en tranches fonctionnelles pouvant être réalisées et mises en service de manière indépendante. La réalisation des trois premières est prévue entre fin 2021 et 2025, avec pour objectifs :

  • première tranche : faciliter le trafic venant du sud et de l’ouest de la métropole vers Eurasanté et le CHU ;
  • deuxième tranche : libérer les réseaux secondaires de Loos et Haubourdin, faciliter la circulation des bus et apaiser plus globalement un tissu urbain pour la sécurité et le bien-être de ses habitants ;
  • troisième tranche : créer un échangeur sur l’A25, pour offrir un nouvel accès vers les sites d’excellence Eurasanté et CHU, ainsi que EuraTechnologies.

Cinq étapes

Le chantier (hors échangeur) est prévu en 5 étapes :

  • entre la rue Ambroise-Paré à Loos et la M341 à Emmerin : construction d’un ouvrage d’art à proximité de la rue Guy Môquet, réalisation du franchissement de catiches, traitement de pollutions de sol à Loos et travaux de voirie, d’assainissement et de signalisation (hors signalisation tricolore et éclairage (Montant estimé : 14 300 000 € HT) ;
  • section comprise entre la M341 à Emmerin et la rue Georges Potié à Loos : voirie, assainissement et signalisations horizontale et verticale (Montant estimé : 10 851 000 € HT) ;
  • section comprise entre la rue Georges-Potié et la rue Galilée prolongée à Loos : voirie, assainissement et signalisations horizontale et verticale (Montant estimé : 3 317 000 € HT) ;
  • entre la rue Ambroise-Paré et la rue Galilée prolongée à Loos : aménagement des espaces verts sur l’ensemble du linéaire (Montant estimé : 1 600 000 € HT) ;
  • abords des passages à niveau 13 et 13bis à Haubourdin et nouvelle voie de desserte du quartier des Oliveaux à Loos : réaménagements de voirie, assainissement et signalisations horizontale et verticale (Montant estimé : 1 475 000 € HT).

Trois objectifs

  • renforcer l’accessibilité aux grands pôles d’excellence métropolitains : Eurasanté (Lille-Loos), EuraTechnologies (Lille-Lomme) et Euralimentaire ;
  • réduire les nuisances (bruit, pollution de l’air, etc.) liées à la circulation automobile dans des secteurs urbanisés de l’ouest de l’agglomération lilloise ;
  • créer des aménagements réservés aux modes de déplacement doux (piétons et cyclistes).

À savoir

La LINO comporte également une partie nord, entre le pôle économique Saint-Charles à La Madeleine et le parc d’activités du Moulin à Wambrechies, dont une portion a déjà été réalisée.

Nos actualités

Toutes nos actualités
Habitat et logement
Le 06/05/2021

Lutter contre les logements vacants

La MEL est lauréate de l’appel à candidatures lancé en janvier 2020 par le Ministère du logement pour une mise en œuvre accélérée du Plan national de lutte contre les logements vacants.