Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Le design des politiques publiques de la MEL

La Métropole Européenne de Lille n’a pas attendu d’être Capitale mondiale du design pour se mobiliser sur ce sujet. La création de l’association lille design avait déjà pour ambition d’insuffler le design dans les entreprises du territoire. Et avec sa Créabox puis la Transfo, elle s’inscrit durablement dans le processus de design des politiques publiques. Genèse de l’expérience.



2015, la préfiguration

C’est l’année de la création d’un tout nouveau type de service à la MEL, la direction recherche et développement, appelée R&D. Son rôle : favoriser l’innovation, être un incubateur d’idées, de leur émergence jusqu’à leur mise en œuvre. Dans ses premières missions, on notera notamment la dématérialisation des processus internes via le nouvel intranet de la MEL, la stratégie open data, la responsabilité sociale, l’innovation publique, l’égalité entre les hommes et les femmes et les premières réflexions sur un nouveau siège de l’établissement. Afin  de permettre aux agents de la MEL de bénéficier d’un environnement dévolu à la construction d’idées et à la créativité, la direction R&D invente également la Créabox qu’elle livre en novembre 2016. Cet espace, utilisable par tout agent, soit en libre accès, soit sur demande de privatisation, est équipé d’outils performants (murs d’expression libre et écran interactif) pour mieux partager, échanger et innover. Toute une gamme d’accompagnement et d’animations est proposée pour transformer et dynamiser les réunions grâce à des méthodes d’intelligence collective. La Créabox, c’est en moyenne chaque année plus de 300 privatisations, plus de 2 000 participants (agents, managers, partenaires, usagers, citoyens…) et plus de 40 accompagnements (conseils, ateliers conçus et animés) réalisés par l'équipe R&D à la demande des services. 

2017, la nomination

L’année est importante : la MEL, candidate à la Capitale mondiale du design 2020, gagne face à Sydney. Elle doit alors démontrer sa capacité à transformer le territoire par le design. Ce travail avait déjà été entrepris depuis plusieurs années à la MEL via une stratégie de modernisation, le Simplificathon. Ce dispositif permet d’inviter un panel d’agents à réfléchir à la façon de moderniser, dématérialiser et améliorer les prestations auprès des citoyens. Cela se traduit également par le programme Transfo, qui mobilise vingt agents de la MEL. Lancé en 2018, il prend fin en 2019. Son objectif est double : faire émerger les premiers POC à la MEL, notamment dans les domaines de la culture, de l’habitat, de la citoyenneté et de la jeunesse ; et imaginer un laboratoire de design des politiques publiques. Autre démarche phare de l’institution, MELtamorphose. Il s’agit d’aller à la rencontre des usagers pour savoir ce qu’ils attendent, avant même de travailler sur des processus, ce qui est à l’opposé d’une démarche de concertation classique. Enfin, sur la thématique de la Politique de la Ville, la MEL est exemplaire. Depuis 2016, un travail conséquent est entamé sur la gestion des espaces vacants, la mobilité résidentielle des ménages et la démarche partenariale de codéveloppement, notamment à travers des task forces.

2019, la cristallisation

C’est une année levier, une année pivot de transformation du territoire. Depuis le début 2019, un travail important est effectué pour faire émerger les POC de la MEL, au nombre d’une trentaine aujourd’hui. Avec un planning très serré. L’annonce du programme faite en conseil en octobre a permis de révéler ce que sera 2020 en matière d’animations sur le territoire. La stratégie de communication peut s’amorcer, ainsi que la préfiguration de la Maison POC design des politiques publiques qui verra le jour au Biotope, futur siège de la MEL.

2020, l’accélération

L’année 2020 n’est pas un aboutissement ni une concrétisation, mais bien un accélérateur de la démarche entamée. Elle est l’occasion d’attirer les projecteurs sur la métropole sans être une finalité. À l’interne, cela se traduit par l’arrivée d’un designer et par des expérimentations visibles, les POC de la MEL. Ils prendront vie in situ, pour certains d’entre eux, et dans les maisons POC pour d’autres. La Maison POC des politiques publiques en cours de préparation s’installera au Biotope. Le designer racontera l’histoire, afin de laisser une trace de la manière dont le territoire aura réussi à amorcer une transformation grâce au design. La stratégie de communication mise en place permet de promouvoir le travail que la MEL aura mené pour se rapprocher de ses citoyens et se mettre davantage à leur service.

Après 2020, la vitesse de croisière

Après la phase 2020, il y aura 2021 et après, baptisé vitesse de croisière. L’objectif est de capitaliser sur l’expérience Lille Métropole 2020, Capitale mondiale du design. Une étude d’impact sera menée par le comité d’organisation en lien avec la MEL. Le Labo de design des politiques publiques s’ouvrira à un large public. Il constituera une empreinte laissée sur le travail de transformation qui aura été mené et surtout amorcé, car le travail ne sera pas terminé. Il faudra alors poursuivre des stratégies à long terme. La démarche design aura gagné toute sa place.

Interview de Bruno Cassette, directeur général des services de la MEL

"La MEL veut devenir le plus grand laboratoire de design des politiques publiques de France" - Bruno Cassette

Retrouvez l'interview complète

Chronologie

Avant 2018 : De l'émergence à la stratégie

  • 2011 : Création de lille design, vers une métropole fertile d'innovation par le design.
  • 2015 : Création d'une direction R&D à la MEL.
  • 2016 : Création de la Créabox à la MEL, un lieu d'innovation et d'intelligence collective pour les agents.
  • 2017 : Désignation de la MEL Capitale mondiale du design.

2018 : Le design des politiques publiques prend vie à la MEL

  • Stratégie de modernisation de la MEL avec le Simplificathon.
  • Programme Transfo.
  • Démarche MELtamorphose.
  • Métropole des makers (partenariat Maker Faire).

2019 : La cristallisation

  • Les POC : Émergence, recensement, capitalisation, synergie.
  • Marche d'accompagnement au design.
  • Annonce d'un programme Capitale mondiale du design.
  • Préfiguration de la Maison POC "design des politiques publiques".

2020 : Accélération et expérimentation

  • "Inspire", la stratégie globale d'innovation de la MEL.
  • Arrivée d'un designer à la MEL.
  • Des expérimentations visibles.
  • Biotope : Maison POC design des politiques publiques.
  • Raconter l'histoire...

2021 et après : Vitesse de croisière

  • Capitalisation de l'expérience, étude d'impact.
  • Laboratoire de design des politiques publiques.
  • Empreinte à long terme : le design au coeur des politiques publiques de la MEL.


À voir

Lille Métropole 2020, Capitale mondiale du design

2020, année du design ! La programmation de Lille Métropole, capitale mondiale du design est là. L’année sera rythmée par une cinquantaine d’événements. Des grandes expositions viendront expliquer la place du design dans l’appréhension des défis contemporains : changement climatique ; amélioration de l’habitat, la recherche d’une société plus inclusive. Présentation.



À lire
Inspiration(s) 2

Inspiration(s) 2

Au programme de ce deuxième numéro d’Inspiration(s) : l’interview du paléoanthropologue Pascal Picq, qui partage ses réflexions sur le design des politiques publiques selon le prisme scientifique ; le portrait de Luther Quenum, nouveau designer des politiques publiques de la MEL ; l’éclairage de Mélanie Vermeersch sur La Fabrique du changement, l’événement dédié à l’innovation managériale. Et aussi la présentation de quatre nouveaux POC : trois portés par la Métropole et un par Turin, ancienne Capitale mondiale du design.

Inspirations #1