Qui sommes nous ?

Qui sommes-nous ?

La Métropole Européenne de Lille est un Établissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI). Au service des 90 communes qui la composent, nous agissons au quotidien pour plus d'un million d'habitants. Nous sommes compétents dans les domaines essentiels suivants : transport, logement, énergie, économie, espace public et voirie, aménagement et urbanisme, politique de la ville, eau, assainissement, déchets ménagers, accessibilité, nature et cadre de vie, culture, sport, tourisme, crématoriums.


Qu'est-ce qu'un Établissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) ?

Un Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) est une structure administrative qui regroupe des communes afin d’élaborer des projets communs de développement au sein de périmètres de solidarité. Les EPCI sont régis par les dispositions du Code général des collectivités territoriales

Il existe deux types d'EPCI :

  1. Les EPCI à fiscalité propre : les métropoles, les communautés urbaines, les communautés d'agglomération et les communautés de communes. Ces établissements exercent des compétences obligatoires fixées par la loi ainsi que des compétences facultatives confiées par les communes. La Métropole Européenne de Lille appartient à cette catégorie.
     
  2. Les EPCI sans fiscalité propre : généralement appelés « syndicat intercommunal », ils sont créés spécifiquement dans le but d'exercer certaines compétences. 

Les EPCI se sont particulièrement développés depuis la loi relative au renforcement et à la simplification de la coopération intercommunale, dite « loi Chevènement », de juillet 1999. Aujourd'hui, chaque commune française doit appartenir à un EPCI à fiscalité propre, en vertu de la loi NOTRe de 2015.


Quelles sont les communes qui composent la Métropole Européenne de Lille ?

Depuis le 1er janvier 2017, la Métropole rassemble 90 communes dont 2 associées à Lille et plus d'un million d'habitants sur un territoire à la fois rural et urbain, fait de grandes villes et de villages. 4e agglomération par sa taille après Paris, Lyon et Marseille, la Métropole Européenne de Lille se place au 2e rang à l'échelle nationale pour la densité de sa population. 

Découvrir l'ensemble des communes qui composent la Métropole Européenne de Lille


Quelles sont les compétences de la Métropole Européenne de Lille ?

Les compétences de la MEL sont à la fois historiques (loi du 31 décembre 1966 relative aux communautés urbaines) et très récentes, issues de la loi du 27 janvier 2014 dite loi MAPAM. 
La Métropole Européenne de Lille a organisé ses services autour de grands pôles qui gèrent l’ensemble de ses compétences. Elle intervient aujourd’hui dans 20 domaines essentiels au service de ses usagers. 

La MEL est compétente dans les domaines suivants : 

  • l’aménagement du territoire : schéma directeur d’aménagement du territoire, Plan Local d’Urbanisme, urbanisme commercial, Ville renouvelée, etc. ;
  • la culture : soutien aux structures culturelles, animation du réseau des fabriques culturelles, des conservatoires, etc. ;
  • les déchets ménagers : collecte, traitement et valorisation des résidus urbains par le biais de délégataires, sensibilisation au tri, au recyclage et à la revalorisation, etc. ;
  • le développement durable : adoption et mise en œuvre de l'agenda 21 et du plan climat-énergie territorial, etc. ;
  • l’eau et l’assainissement : traitement des eaux usées, stockage des eaux pluviales, production et distribution d’eau potable, etc. ;
  • l’économie et l’emploi : accompagnement des projets des entreprises et des filières d’excellence, développement de parcs d’activités, animation économique locale en partenariat avec la  Région, etc. ;
  • l’espace public et la voirie : création et entretien de la voirie communautaire, aménagement des centres villes, parcs de stationnement, etc. ;
  • l’Europe et l’international : développement des relations européennes et internationales, animation de la SSI à l'échelle du territoire, etc. ;
  • l’habitat et le logement : constitution de réserves dédiées à l’habitat, Programme Local de l'Habitat, résorption de l'habitat  insalubre, aménagement d'aires d'accueil pour les gens du voyage, etc. ;
  • la politique de la ville : la MEL, chef de file de la politique de la ville sur le territoire de la MEL et pilote du contrat de ville ;
  • la nature et le cadre de vie : création et gestion  du patrimoine naturel et paysager par le biais de l'ENLM, déploiement des trames verte et bleue, etc. ;
  • le sport : promotion de grands événements, soutien des clubs de haut niveau, création et soutien des équipements sportifs du territoire, etc. ;
  • le tourisme : pilotage de la cohérence de l'action et de l'image du territoire, soutien du développement du tourisme d'affaires et du tourisme d'agrément, etc. ;
  • les transports et la mobilité : aménagement et gestion des transports en commun, développement des déplacements actifs, etc. L’exploitation du réseau a été confiée à ilévia ;
  • l’accessibilité et le handicap : sensibilisation aux différentes formes du handicap, aménagement du territoire pour le rendre accessible à  tous les usagers, etc. ;
  • les crématoriums : gestion des crématoriums du territoire : Herlies et Wattrelos ;
  • l’énergie : distribution d’énergie sur la métropole ;
  • l’aménagement numérique  : accès pour tous aux technologies numériques ;
  • le Fonds d'Aide aux Jeunes (FAJ) ;
  • Le Fonds de Solidarité Logement (FSL)