Le budget de la MEL

Le budget de la MEL

Adopté par le conseil métropolitain le 14 décembre 2018, le budget total consolidé de la MEL pour 2019 s’élève à 1 842 M€.


D’un montant de 1,842 milliards d’euros, il se caractérise par une épargne solide qui permet un autofinancement à hauteur de 34 %. Autres points remarquables : des dépenses de structure en baisse de 0,7 % et une dette allégée.

Pour la MEL, 2019 est une année d’entrée en phase opérationnelle de nombreux projets. Cela se traduit par un niveau d’investissement en forte hausse.

Par ailleurs, le budget 2019 garde le cap pour notre territoire et ses habitants puisque 78 % des dépenses sont affectés aux politiques métropolitaines, notamment l’amélioration du réseau de transports, l’emploi dans les quartiers « politique de la ville » ou encore l’amélioration de la qualité de vie des métropolitains. Soit une hausse de 2,5 % par rapport à 2018.

Enfin, pour la cinquième année consécutive, et conformément à l’engagement du président Damien Castelain en début de mandat, il ne prévoit aucune augmentation de fiscalité, dans un contexte pourtant marqué par des incertitudes nationales et internationales qui pèsent sur les collectivités territoriales.

1 149 M€
affectés aux politiques métropolitaines

Mobilité et accessibilité > 454 M€
Investissements sur le réseau (métro, tramway, bus, V’lille) : renforcement de son efficacité, contrôle d’accès dans les stations de métro…
Politique vélo : nouvelles pistes cyclables…

Logement et politique de la ville > 89 M€
Aides à la construction et à la rénovation de logements. Fonds de solidarité logement. Aires d’accueil des gens du voyage. Politique de la ville : rénovation urbaine, nouveaux projets de renouvellement urbain et opérations de rénovation des quartiers anciens…

Aménagement du territoire et urbanisme > 90 M€
Grands projets d’aménagement. Espaces Naturels Métropolitains, développement durable, énergie, stratégies d’urbanisme et d’aménagement du territoire.

Écologie urbaine > 257 M€
Gestion des déchets ménagers : collecte sélective, déchèteries, recyclage et valorisation.
Assainissement : collecte des eaux usées, stations d’épuration, lutte contre la pollution.
Priorité à la protection de la qualité de l’eau et aux investissements sur les réseaux de distribution.
Lutte contre les inondations : bassins de stockage d’eaux de pluie de Brondeloire à Roubaix et de Melbourne à Tourcoing.

Espace public et voirie > 111 M€
Maintenance, exploitation de l’espace public et voirie de proximité, rénovation des ex-voiries départementales, grandes infrastructures, adaptation de l’espace public.

Développement économique > 65 M€
Reconversion d’anciens sites industriels, ruches d’entreprises, redynamisation des parcs d’activités, soutien aux entreprises, aux filières d’excellence, à l’emploi, à l’innovation, développement du numérique.

Rayonnement de la métropole > 82 M€
Accompagnement des structures culturelles, sportives, internationales et de tourisme. Fonds de concours (rénovations d’équipements sportifs et culturels). Subventions (LaM, Opéra de Lille, conservatoires, La Condition Publique), clubs sportifs de haut niveau. Soutien aux événements (Eldorado lille3000). Projet de piscine olympique à Lille.

Autres > 2 M€
Métropole citoyenne : programme d’investissements d’avenir pour la jeunesse, relations avec les citoyens, usagers et communes membres
Crématoriums.