Familles zéro déchets

Familles zéro déchets

Moins de déchets pour vivre mieux. La MEL accompagne les habitants qui veulent agir concrètement. Tri, compostage, récup’ : vous cherchez des conseils pour appliquer ces gestes au quotidien ? Dans le cadre du Plan Climat-Énergies et du Programme Local de Prévention des déchets, la MEL soutient les Métropolitains qui s’engagent à réduire leurs déchets. 


Le défi famille zéro déchets

Actuellement, un Métropolitain produit plus de 580 kilos de déchets par an.

De décembre 2017 à mai 2018, 339 ménages métropolitains ont relevé le défi de diminuer de 30 % leurs déchets. Ils ont joué en équipe, et avec le sourire !

Dans 33 communes de la métropole, ils ont réalisé plus de 13 000 pesées. Grâce aux 70 ateliers orchestrés par la Maison régionale de l’environnement et des solidarités, les participants ont reçu une aide précieuse sur les thèmes du compostage, de l’achat durable, du do it yourself, de la réparation et du réemploi.


Nouvelle édition du défi Zéro déchet

Une nouvelle édition de ce défi Zéro déchet est en préparation.

Objectif : allez plus loin avec plus de participants et moins de déchets. Vous pourrez vous inscrire en équipe avec des amis, des voisins ou encore des collègues ou vous lancer dans un défi solo, à votre rythme à partir de novembre.


Les bons gestes zéro déchet :

  • Faire maison
  • Bien trier
  • Réparer, emprunter, réutiliser.

Encouragée par les résultats du premier défi, la MEL met en place des tutos en vidéo.

Objectif : apprenons à réduire nos déchets. www.lillemetropole.fr

Et aussi, attention bon plan : mel-troc.fr offre une seconde vie aux encombrants grâce au site lancé par la MEL.

Découvrez également sur notre chaîne YouTube des conseils en vidéo. 

Amandine OUCHENE a participé en famille au premier défi métropolitain Familles zéro déchet : bilan 10 ateliers et des enfants heureux d’agir. 

Quels ateliers programmés par la MEL avez-vous suivis ?

« Nos préférés ? Les ateliers de réparation de vélos et ceux des Repair Cafés. Les enfants ont adoré démonter la cafetière et l’aspirateur. Ils y retourneront, peut-être même seuls. Manelle a appris à faire un baume à lèvres. Elle a depuis partagé la recette avec ses copines, moi avec mes collègues. Sinon, nous compostons dans le jardin, avons créé une mangeoire à oiseaux. Nous avons également trouvé de nouvelles astuces pour consommer moins, en vrac et de qualité (même si c’est parfois un peu chronophage). »

Quel bilan de ce premier défi ?

« Les enfants nous ont accompagnés dans cette aventure. Les ateliers étaient pédagogiques et ludiques. C’est un engagement qui crée du lien (cuisiner en famille, installer un compost de quartier, participer à des trocs...) et cette idée nous va bien. On continue… »