Lille Métropole 2020 : un décollage, pas un atterrissage

Lille Métropole 2020 : un décollage, pas un atterrissage

vendredi 07/12/2018

La MEL, Capitale Mondiale du Design 2020, est allée à la rencontre de 300 entrepreneurs, lors d’une réunion plénière exceptionnelle du comité Grand Lille ce 7 décembre.

  • Vincent Lecigne/MEL
  • Vincent Lecigne/MEL
  • Vincent Lecigne/MEL

B’Twin Village accueillait ce matin une réunion plénière exceptionnelle du comité Grand Lille sur le thème « Lille Métropole Capitale mondiale du design 2020 », en présence notamment de Damien Castelain, président de la MEL, de Frédérique Seels, vice-présidente de la MEL en charge de l’Économie, et de Denis Tersen, directeur général du comité d’organisation de Lille Métropole Capitale Mondiale du Design 2020.  Pour ce dernier, « l’objectif est bien de sensibiliser les entrepreneurs, mais aussi les politiques et les habitants, à l’importance du design au quotidien. » De nombreux designers et dirigeants d’entreprises faisant le pari du design étaient également présents. « Notre grand projet, c’est Lille Métropole Capitale Mondiale du Design 2020. Nous avons 2 ans pour en faire quelque chose qui nous embarque tous », a déclaré Jean-Pierre Letartre, président d’EY France, en ouverture de la matinée.

Démonstrations de faisabilité

En octobre dernier, Mexico a passé la main à la MEL. La dynamique « Lille Métropole Capitale Mondiale du Design 2020 » s’accélère et le projet change de dimension. Des entrepreneurs et des communes commencent à imaginer des solutions innovantes pour transformer le territoire. Au cours d’une table ronde animée par Frédérique Seels, quatre dirigeants, qui ont d’ores et déjà intégré des équipes de design dans leur entreprise (Dickson Constant, Damart, Decathlon et Arc), ont apporté leur témoignage sur la façon positive dont cela participe à leur transformation et à leur évolution. La preuve par l’exemple, en quelque sorte.

Et c’est bien de preuve dont il s’agit lorsque l’on parle de POC, acronyme de « proof of concept », littéralement en français « preuve de concept ». C’est-à-dire une démonstration de faisabilité, qui se traduit par une réalisation expérimentale concrète et préliminaire pour illustrer une idée ou une méthode. Pour le designer Pierre-Yves Panis, il s’agit toujours de s’interroger sur « les valeurs que le design peut apporter à l’entreprise. Il doit passer par trois étapes : l’observation, la stratégie et la création. Il permet ainsi d’élargir les marchés. » Pour Ramy Fishler, également designer, « le monde et le design ont énormément changé depuis les vingt dernières années. Il est donc nécessaire d’inventer de nouvelles synergies. » Selon Frédérique Seels, « le design est un processus vivant qui se déploie au quotidien. 2019 sera un foisonnement d’expérimentations. En 2020, nous aurons des résultats. Ça sera l’année du partage. »   

Un territoire véritablement investi dans le design

Près de 150 POC sont en cours d’élaboration dans la métropole. Pour permettre aux porteurs de projet d’échanger pour construire et donner vie à une idée d’expérimentation, le living lab (ou laboratoire vivant) sera proposé, dès début 2019, dans les locaux du comité d’organisation de Lille Métropole, Capitale Mondiale du Design 2020. Il sera ouvert aux adhérents de la République du Design, c’est-à-dire l’écosystème collaboratif à grande échelle qui réunit l’ensemble des parties prenantes de Lille Métropole : acteurs du monde économique, collectivités, lieux culturels, centres de recherche et de formation et citoyens.

Pensé pour faciliter l’émergence d’idées, le lieu proposera une visualisation des POC, des outils de veille, des outils de gestion de projets, des carnets d’inspiration, des books de designers, des rencontres… Il mettra également à disposition une bibliothèque. « Le principe du living lab ? Sortir de son cadre de réflexion habituel pour encourager la créativité. Les porteurs de projets auront un espace consacré aux échanges avec le designer proposé pour faire grandir leur expérimentation », a expliqué Denis Tersen. « Le marché distingue ceux qui sortent de la norme », a-t-il ajouté. « Grâce au design, la MEL donnera à voir et donnera envie. Lille Métropole Capitale Mondiale du Design 2020, c’est un grand investissement d’avenir, un choix collectif porté par tout son territoire, et la MEL est totalement investie. Investissez-vous, vous gagnerez en compétitivité et visibilité nationale et internationale. Investissez avec nous, nous avons besoin des entreprises. 2020, ça sera un décollage, et non un atterrissage ! Je ne sais pas si nous construirons un pont, mais je peux vous garantir que nous passerons la rivière, » a conclu Damien Castelain.

À savoir

Menez, dans votre entreprise, votre commune ou votre association une expérience de design. Retrouvez le mode d’emploi de création des proofs of concept (POC) sur le site de Lille Métropole Capitale Mondiale du Design en 2020.

www.wdclillemetropole2020.org

contactpoc@worlddesigncapital2020.com

Le comité Grand Lille a été créé en 1993. C’est une assemblée informelle d’acteurs impliqués dans leurs activités. Son ambition est de voir le territoire de l’aire urbaine de Lille figurer parmi les métropoles qui compteront demain. Il rassemble tous les deux mois plus de 300 personnes en assemblée plénière.

Et aussi...

Partageons le design

À un an de l’ouverture officielle de Lille Métropole 2020 Capitale Mondiale du Design, la MEL invite les acteurs du territoire à inventer demain. 

En savoir plus

La MEL distinguée pour sa campagne sur le financement participatif

À l'occasion du 30ème forum Cap’Com qui se déroule jusqu’à aujourd’hui à Lyon, la Métropole Européenne de Lille (MEL) s’est vu décerner, par un jury de professionnels, le prix de la meilleure campagne institutionnelle 2018 pour son opération de communication autour de l’appel à projets « MEL Makers ».
 

 

En savoir plus
 

Les sites de la Métropole Européenne de Lille