Geste symbolique pour le projet de la Maillerie

Geste symbolique pour le projet de la Maillerie

jeudi 28/06/2018

Ce 28 juin, le président de la MEL et les maires de Villeneuve d’Ascq et de Croix ont symboliquement imprimé dans le béton les logos de leur collectivité pour le lancement du projet de la Maillerie. À la croisée des deux villes, l’ancien site logistique des 3 Suisses va en effet devenir un tout nouveau quartier.

Damien Castelain, Gérard Caudron et Régis Cauche : une impression symbolique pour lancer le projet du quartier de la Maillerie. (c)

Damien Castelain, Gérard Caudron et Régis Cauche : une impression symbolique pour lancer le projet du quartier de la Maillerie.

À compter de 2020, le site de la Maillerie à Croix et à Villeneuve d’Ascq commencera à accueillir sur ses 10 hectares libérés et viabilisés pas moins de 700 logements. Mais pour faire un véritable quartier de cette structure délaissée en 2016 lors de la fermeture du site logistique des 3 Suisses, il lui faut de la vie économique et des prestations de proximité. Sont donc également prévus 16 000 m² de bureaux et 8 000 m² de commerces et de services. On y trouvera également un groupe scolaire, des espaces verts, des associations, une ferme urbaine… Un véritable lieu de vie, en somme.
 
 
Un projet POC et PUK
La phase de déconstruction (et non de démolition) entamée en décembre 2017 est achevée et les travaux de voirie débutent. Dans un souci d’éco-responsabilité, le béton issu des anciens bâtiments, réduit en cailloux, servira à la fabrication des voiries. « Ça sera un quartier passionnant », a déclaré Gérard Caudron, maire de Villeneuve d’Ascq, « avec un système connecté et très moderne mais résolument humain ». Régis Cauche, maire de Croix, a précisé qu’il s’agissait d’une « requalification qui va faire revivre le centre-ville ». Damien Castelain, président de la MEL, a quant à lui voulu remercier l’équipe privée et leurs responsables (Hervé Croq, directeur général de NODI et Philippe Jouy, directeur général Linkcity Nord-Est) en charge de ce remarquable projet qui s’intègre parfaitement dans « Lille 2020, capitale du design » compte-tenu de son caractère très POC*. Et sans vouloir faire de mauvais jeu de mot, « cette collaboration étroite public/privé s’est traduite par ce qu’on pourrait appeler un PUK** ». Les entreprises vont par ailleurs participer financièrement aux équipements publics, notamment une école,  à hauteur de 1,9 M€ 
 
*POC : en anglais, Proof Of Concept, c’est-à-dire une démonstration de faisabilité, une réalisation expérimentale concrète.  **PUK : en anglais, Partnership UK, structure public-privé créée entre le Trésor britannique et la City de Londres, dont le rôle est de conseiller les personnes publiques dans le domaine des montages financiers.
 
Et aussi...

La MEL fait grandir des projets métropolitains

La MEL accompagne 10 porteurs de projets talentueux et innovants pour lancer leur campagne de financement participatif. Découvrez nos talents.

Campagne de financement participatif

Thierry Marx : une école de la vie

Soutenu par la MEL et imaginé par le chef étoilé Thierry Marx, le projet d’école Cuisine mode d’emploi(s) débute à Marcq-en-Barœul, quartier de la Briqueterie. Son concept ? Des formations comme nouveau tremplin pour l’emploi dans la métropole. 

En savoir plus
 

Les sites de la Métropole Européenne de Lille