Programmation des expositions 2018

Programme des expositions 2018

jeudi 11/01/2018

Le programme annuel des expositions des musées et centres d'art de la Métropole se dévoile. De janvier à septembre, découvrez la richesse des équipements culturels métropolitains.

Musée d'Histoire Naturelle de Lille

BLEU !

Jusqu'au 2 avril 2018

De la physique, de la biologie, de l’histoire, de la symbolique, des arts et bien sûr du bleu, du bleu et encore du bleu… Pour vous raconter cette couleur fascinante, l’exposition vous propose oiseaux, insectes, costumes, bijoux, parures, minéraux, pigments, peintures mais aussi objets d’art. Ce sont là plus de 120 objets à découvrir afin de vivre une immersion inédite dans le BLEU !
L’exposition s’adresse aux petits et aux grands avec un livret spécial pour les 7-12 ans.
 

Musée de l'Hospice Comtesse

Héros de fil et de bois

Jusqu'au 15 avril 2018

Pour les fêtes de fin d’année, le musée fait revivre l’histoire des marionnettes à tringle du Nord de la France. Divertissement des ouvriers, ces marionnettes sont les symboles d’une authentique culture populaire, celle de l’histoire industrielle de Lille et de Roubaix, lorsque les gens de peu s’en allaient « al’ comédie » puiser un peu de rêve et de gaîté. Vous découvrirez plus de soixante-dix comédiens de bois et leurs castelets et irez à la rencontre du fabuleux savoir-faire des montreurs de marionnettes.
De nombreux spectacles et ateliers sont proposés tout au long de cette exposition.
 

La Manufacture

Data Textile - Claire Williams

Du 9 février au 18 mars 2018

Claire Williams crée des installations interactives mêlant de l’électronique, du son et du numérique au textile. Connecté, le textile devient alors une surface de captation ou de matérialisation de données sensibles. Au travers de sa pratique hybride, elle travaille aux frontières de la science, des arts et du textile. Ses inspirations viennent de textiles traditionnels et de leur histoire sociale, culturelle et technologique. Ses oeuvres interactives invitent le spectateur à les toucher, revêtir, manipuler ou s’en imprégner, cherchant à le sensibiliser aux données numériques, électromagnétiques, sonores souvent invisibles qui nous entourent. Machines à tricoter des années 80 hackées, boite à musique électronique détournée qui lit les cartes perforées, antennes tissées ou broderies sonores sont à découvrir et expérimenter dans le cadre de cette exposition.
 
Armelle Blary
 
Du 14 avril au 17 juin 2018
 
A l’occasion de son exposition monographique à la Manufacture, Armelle Blary dévoile un ensemble inédit de sculptures nées d’une conversation plastique avec l’oeuvre de Camille Claudel, conversation qui puise son origine dans une rencontre, voici près de trente ans, avec Marie-Victoire Nantet, petite-nièce de Camille. La Clotho constitue le point de départ de cet échange d’artiste à artiste, mené par-delà le temps, sur des thèmes et questionnements esthétiques communs. Au fil des années, ce rapprochement a permis la création d’une collection spécifique où la figure, le corps et le matériau fibre occupent une place essentielle. Créées entre 2014 et 2018, ces pièces sont présentées à la Manufacture en vis-à-vis de deux oeuvres issues de la collection du musée La Piscine : Torse de femme accroupie et Étude pour l’Implorante.
 
Christine Mathieu "présence d'esprits"
 
Du 30 juin au 2 septembre 2018
 
Christine Mathieu a réalisé entre 2011 et 2013 un grand ensemble de figures faites de morceaux de tissus, associés à des matériaux ordinaires comme de la paille, de faux cheveux, des perles des boutons.... Ni poupée, ni figure humaine, ces masques évoquent un monde de silence et de mystère. Lors de sa première visite à la Manufacture, Christine Mathieu a été impressionnée par la diversité des formes et la richesse des couleurs émanant des bobines de fils encore présentes dans les réserves. Elle a choisi de s’en emparer. Elles sont devenues un matériau de choix pour parer une armée silencieuse. Ces simulacres d’apparence, mi-hommes, mi-fantômes, évoquent les formes d’un rituel étrange, à la mémoire d’une activité humaine disparue.
 

La Piscine

Les Gouachés, un art unique et ignoré

Du 3 février au 1er avril 2018

En joaillerie, la création d’un bijou est une oeuvre collective dont le croquis est le premier pas. Les gouachés sont à la haute joaillerie ce que les patrons sont à la haute couture : un dessin technique qui guidera toutes les mains intervenant dans la création
du bijou. Peu exposées, souvent tenues secrètes, ces petites oeuvres d’art racontent à elles seules une autre histoire de la haute joaillerie, qui commence comme beaucoup d’autres avec un papier, un crayon et un peu de gouache. Cette exposition, rendue possible grâce à la collection privée du joaillier Dael & Grau, montre de précieux et somptueux dessins préparatoires de bijoux créés entre 1900 et 1950. Elle vous entraîne dans l’univers méconnu de la haute joaillerie au travers de 700 dessins, rares et fragiles.
 

La Piscine ferme

Du 2 avril au 19 octobre 2018

À l’automne 2016, la Ville de Roubaix a lancé les travaux d’extension du musée qui annoncent un enrichissement historique du parcours des visiteurs et des services offerts par le musée. La Piscine fermera donc ses portes pour quelques mois, du 1er avril 2018 jusqu’à l’inauguration du musée agrandi en octobre 2018. Avant cette petite « pause », l’équipe du musée vous a concocté un programme détonnant et festif les 31 mars et 1er avril 2018. Durant tout le week-end, des visites des nouveaux espaces, des animations ludiques et créatives et des balades musicales seront proposées. Concerts et spectacles permettront de profiter de la magie du lieu le samedi soir grâce à une nocturne festive.
 

Le Fresnoy

Océans, une vision du monde au rythme des vagues

Du 10 février au 22 avril 2018

Le Fresnoy et la TBA21-Academy s’associent pour présenter l’exposition Océans. Une vision du monde au rythme des vagues. L’exposition présente des artistes dont les oeuvres originales offrent des perspectives océaniques sur les dimensions culturelles, politiques et biologiques de l’hydrosphère de la planète, examinant les effets des problèmes engendrés par les humains, comme le changement climatique et la montée du niveau de la mer, tout en réinventant des relations humaines et « plus qu’humaines ». L’exposition présente des oeuvres nouvellement commandées, dont beaucoup sont le résultat des expéditions de l’Académie dans l’océan Pacifique, ainsi que des pièces exceptionnelles de la collection de la TBA21 et des oeuvres d’artistes dont la pratique est profondément ancrée dans l’espace océanique.
 

MUba

Chrétiens d'orient, 2000 ans d'histoire

Du 22 mars au 11 juin 2018

Consacrée aux origines, au développement et à l’avenir des communautés chrétiennes du monde arabe, et coproduite avec l’Institut du monde arabe à Paris, cette exposition met en avant la naissance de ces communautés, la constitution des églises orientales et des patriarcats. Une place importante est réservée aux langues, véhicules de la liturgie, ainsi qu’à l’implication des chrétiens dans la vie culturelle, politique et économique du monde arabe. Enfin, l’exposition présente le renouveau religieux et culturel contemporain qui s’exprime tant dans les pratiques populaires que les expressions artistiques.
 

 

LaM

Nicolas Schöffer rétrospective

Du 23 février au 20 mai 2018

Cette exposition explore l’oeuvre foisonnante de l’artiste français d’origine hongroise Nicolas Schöffer (1912-1992), l’un des principaux acteurs de l’art cybernétique. Pour la première fois dans un musée français depuis près de 50 ans seront présentés ses projets les plus exploratoires et ses collaborations expérimentales avec les architectes, les musiciens, les chorégraphes, les scientifiques et les industriels de son temps. A l’heure où de nouvelles anticipations cybernétiques façonnent notre univers matériel (la société de l’information, les nouvelles cultures numériques) comme nos imaginaires (le village global, le post-humain), l’exposition mettra en lumière la manière dont le travail de Schöffer fait écho aux préoccupations de la jeune création contemporaine.
 
Débris-collages
 
Du 21 juin au 16 septembre 2018
 
Débris-collages est une exposition transversale qui s’appuie essentiellement sur la collection au travers de ses trois domaines que sont l’art moderne, l’art brut et l’art contemporain. Elle mêle de façon originale la pratique du collage en art avec celle de la récupération, mais aussi la pratique du démontage, de la déconstruction, voire de la destruction. Mise en perspective de façon critique, cette notion de bricolage permet à l’exposition de mettre en avant les tentations primitivistes et le goût pour la pensée magique au sein des avant-gardes comme de l’art brut.
 

La Condition Publique

Habitarium, une saison laboratoire sur l'habitat

Du 30 mars au 8 juillet 2018

Se loger est un besoin primaire, trivial, partagé par tous. Dans le même temps, l’espace que l’on habite est particulièrement complexe, au croisement de l’intime et du collectif. Après l’exposition Street generation(s), rétrospective sur l’art urbain, la Condition Publique présente une saison autour de l’habitat construite avec des partenaires issus du monde de l’art, de la recherche, de l’entreprise et de la société civile pour croiser les regards sur un enjeu sociétal majeur. Une exposition inédite de 100 oeuvres - maquettes, films, prototypes - d’artistes majeurs. Un camping sur les toits, des résidences d’artistes et des événements jalonneront la saison du printemps.
 

Palais des Beaux-Arts

Open Museum #5

Du 13 avril au 16 juillet 2018

Cette année le Palais des Beaux-Arts convie non pas une personnalité mais un genre audiovisuel, le plus populaire et aussi le plus créatif de ces dernières années : la série télé. L’installation du festival Sériesmania à Lille est une magnifique occasion de montrer comment les séries télé puisent une partie de leur inspiration scénaristique, esthétique et sociologique dans le monde de l’art et des musées. De Belphégor à Mad Men, en passant par Sherlock, P’tit Quinquin ou Game of Thrones, jusqu’aux cartoons américains ou aux Simpson, des extraits, costumes et objets révèleront la présence des arts sur le petit écran à travers les collections du musée.
 

lille3000

Ola Cuba !

Du 19 avril au 2 septembre 2018

Entre ouverture progressive et réconciliation avec les États-Unis, la plus grande île des Antilles est aujourd’hui en pleinemutation. Cette transition suscite une vive attention du monde politique, économique et culturel. À la lumière de ces perspectives, lille3000 organise un grand événement dédié à la culture cubaine à Lille. Si l’art de Cuba est marqué par l’histoire de sa révolution puis de sa fermeture, les jeunes artistes cubains nés dans les années 1980 ont su critiquer avec humour la société dont ils sont les acteurs de demain. Beaucoup d’entre eux franchissent pour la première fois les frontières et annoncent au monde un renouveau de Cuba par sa créativité, son énergie et sa dynamique. Ola Cuba ! se déploiera partout dans la ville : Gare Saint Sauveur, Palais des Beaux-Arts, Hospice Comtesse, maison Folie Wazemmes, chez nos partenaires et les commerçants, dans les bars, cinémas, bibliothèques…
 

Institut du Monde Arabe

Le Monde Arabe dans le miroir des Arts

Exposition semi-permanente

Aborder le monde arabe par le témoignage de regards croisés ou divergents, c’est ce que propose la collection de l’IMA Tourcoing. Comment montrer et dire cette partie du monde dans la diversité de ses sensibilités et son histoire qui démarre bien avant l’avènement de l’islam ? Le parti-pris est de le tenter autour d’un noyau d’oeuvres modernes et contemporaines du musée de l’IMA à Paris. Ces oeuvres sont mises en dialogue avec d’autres, issues de l’archéologie de l’Orient ancien et de l’Islam prêtées par le musée du Louvre, aussi bien qu’avec des oeuvres d’artistes français. L’artiste le plus emblématique de cette démarche est Eugène Delacroix, dont le musée éponyme contribue également à la mise en place de la collection.
 

Villa Cavrois

Un manifeste architectural

Manifeste architectural, la Villa Cavrois est l’oeuvre emblématique de l’architecte Robert Mallet-Stevens, figure du courant moderniste. Elle a été conçue et édifiée pour Paul Cavrois, industriel du textile du Nord, et sa famille. Le programme de ce château moderne commandé en 1929 est clair : « air, lumière, travail, sports, hygiène, confort et économie ». Classé monument historique en 1990 grâce à la mobilisation citoyenne, acquis par l’État en 2001, le gigantesque chantier de restauration mis en oeuvre en 2003 par la DRAC Nord-Pas-de Calais puis repris en 2008 par le Centre des monuments nationaux a été achevé en juin 2015.
 

Allez-y avec la C'Art

Où se procurer La C’ART ?

La C’ART est disponible sur Internet www.lacart.fr et en billetterie de cinq musées (le Palais des Beaux-Arts, la Piscine, le LaM, le MUba et le Fresnoy).

Combien coûte La C’ART ?

La C’ART existe en plusieurs formules :

  • Solo pour profiter seul des musées de la Métropole : 40€
  • Duo pour inviter une personne à chaque visite : 60€
  • La C’ART Jeunes pour tout jeune de moins de 26 ans : 20€
  • La C’ART Amis des musées pour tout adhérent d’une société d’Amis : 20€
  • La C’ART gratuite pour tout bénéficiaire des minimas sociaux

La C’ART, une idée cadeau originale !

Et aussi...

Les Gouachés au Musée de la Piscine

Cette exposition vous entraîne dans l’univers méconnu de la haute joaillerie au travers de 700 dessins, rares et fragiles, art unique et ignoré.

En savoir plus

Océans, une exposition au rythme des vagues

Jusqu'au 22 avril, cette exposition explore d'une manière différente les océans et le monde que nous habitons. 

Direction Le Fresnoy
 

Les sites de la Métropole Européenne de Lille