Les rendez-vous lyriques de l'Opéra

Les rendez-vous lyriques

vendredi 29/12/2017

L'Opéra de Lille vous donne rendez-vous pour de grands moments de culture lyrique. Prochain rendez-vous du 1er au 13 février avec Offenbach dans le Roi Carotte. Réservez vos places dès maintenant.

Le Roi Carotte

Qu’arriverait-il si un légume accédait aux plus hautes sphères du gouvernement ? Un légume qui serait certes vitaminé, mais aussi brutal, et bête et belliqueux ? Tout ensemble carotte et bâton, le roi imaginé par Offenbach et Victorien Sardou d’après un conte d’Hoffman est autant une fantaisie délirante qu’un pied de nez à tous les potentats. 
On n’avait pas vu Laurent Pelly à Lille depuis sa flamboyante Cendrillon de Massenet en 2012. Lié à Offenbach par une inoubliable Grande-Duchesse de Gérolstein, il rêvait depuis longtemps de mettre en scène cette “féérie potagère” – qui fut aussi “un blockbuster commercial et déjanté de l’ancien temps” : une débauche de costumes et de décors pour 195 représentations triomphales à la création, pas moins.
Une oeuvre monstre, méconnue, jamais enregistrée… et d’autant plus désirable. Pour donner des couleurs contemporaines à cette dinguerie botanique, la dramaturge Agathe Mélinand est allée chercher “du côté de Mel Brooks, Harry Potter ou David Cronenberg”, et signe une adaptation fidèle au caractère loufoque du livret, à la fois intrigue politique, suspens et conte de fées.
On y admirera au passage un ballet d’insectes, les ruines de Pompéi (façon 1870), une armée de navets, betteraves et radis roses, une princesse intrépide, une sorcière susceptible… Et plus encore, nous avertit Laurent Pelly : “À partir du moment où une carotte sort de terre pour prendre le pouvoir, tout devient vraiment possible”.

Avec le soutien d’Air France et de Lesaffre, Mécènes associés.
Avec le parrainage du Crédit Agricole Nord de France

du 1er au 13 février 2018

Deux-Mille Dix-Sept de Maguy Marin

Saluons l’entêtement et la belle constance : depuis trente ans, Maguy Marin n’a jamais dévié de son cap, tout en n’étant jamais là où on l’attendait. Qu’elle trouve son inspiration à la source des contes – avec une Cendrillon jouée plus de 450 fois dans le monde entier depuis sa création, ou chez Samuel Beckett, avec l’inoxydable May B, qu’elle travaille avec le Ballet de l’Opéra de Paris ou avec les danseurs de sa compagnie, cette figure de proue de la “nouvelle danse française” continue à inventer et à explorer des territoires inconnus – ce qu’elle résume en quelques mots : “d’un spectacle à l’autre, j’essaie de trouver de nouvelles formes pour creuser les mêmes questionnements.”
Pour sa nouvelle création, elle pose une question essentielle et moins simple qu’il n’y paraît : qu’est-ce qui nous met en mouvement ? Qu’est-ce qui nous incite, nous oblige à bouger, au sens propre comme au figuré ? Obsolescence programmée des objets et des êtres, confiscation des richesses par quelques-uns, pseudo-hédonisme de façade « visage grimaçant d’un monde ”dynamique”, ”sympa”, ”jeune”, ”citoyen”, ”ouvert” »… 
En s’appuyant sur des textes de Frédéric Lordon ou Walter Benjamin, Maguy Marin donne chair aux ”sensations confuses qui nous laissent hébétés devant ce monde qui a insidieusement changé”. Ni abattement ni catastrophisme, pourtant, mais une joyeuse incitation à l’action.

Mardi 20 et mercredi 21 février 2018

Meyoucycle d'Eleanor Bauer

Êtes-vous prêts pour une attaque poétique ? Comme toutes les attaques en règle, celle-ci réunit des complices valeureux : la chorégraphe et performeuse Eleanor Bauer, son partenaire musical de longue date, le compositeur et musicien Chris Peck, des danseurs qui savent aussi chanter, et quelques têtes brûlées de l’ensemble Ictus. Ensemble, ils ouvrent la voie à un univers onirique, entre science-fiction et vivifiante méditation politique. “ La pièce réunit musique, danse et texte, et il semble qu’elle raconte une histoire : dans un futur proche, un groupe de terroristes poétiques et de hackers émotionnels sont passés dans l’anonymat. Ils circulent dans l’Obscurité, celle du Dark Web et des bois sombres, dans les inconnus, les subconscients, les intuitions de connaissances cachées. Ils échappent à un système omniprésent qui s’approprie la communication entre les êtres pour la transformer en profit. ” 
Danseuse hors normes passée chez Boris Charmatz, Trisha Brown et Anne Teresa De Keersmaeker, Eleanor Bauer s’est fait remarquer avec des pièces pleines d’humour et d’énergie, comme la bien nommée Big Girls do Big Things. Cette nouvelle création Meyoucycle (à prononcer à l’anglaise “miyoussaïkeul”), lui permet d’explorer des questions profondes, sur des échanges devenus fulgurants et désincarnés, sur des émotions qui cherchent à retrouver leurs territoires, et sur ce qu’il est encore possible de partager.

Mardi 21 et jeudi 22 mars 2018

Les concerts du Mercredi

Chaque semaine, un concert d’une heure dans le Grand Foyer de l’Opéra pour 10€

Chaque mercredi à 18h, savourez une heure de musique dans le cadre exceptionnel du Grand Foyer de l’Opéra ! Des artistes venus du monde entier, les plus belles pages de musique du XVIe siècle à aujourd’hui, les jeunes talents et les grandes voix qui font la vie de l’Opéra sont au rendez-vous des Concerts du Mercredi, à petit prix.

À noter, parmi les concerts proposés tout au long de l’année :

  • Lady M de Marc Ducret

Mercredi 14 mars 
Concert en grande salle

On aurait tort de l’oublier, une femme fatale est d’abord fatale à elle-même… “Lady Macbeth est la marionnette de son propre remords, qui la fait errer la nuit dans les salles de son château”, écrit le compositeur Marc Ducret. Guitariste électrique autant qu’éclectique, celui que l’on a pu qualifier de “franc-tireur de la six cordes” aime aussi bien improviser au sein d’une formation (il fut membre du premier Orchestre national de jazz) qu’écrire pour la voix, diriger, composer ou explorer de nouvelles voies. Cet autodidacte aussi curieux qu’avant-gardiste mêle volontiers ses notes aux textes des grands auteurs – Kafka, Nabokov, Michaux… ou Shakespeare. En trois séquences chantées, accompagnées chacune de différents instruments, il nous raconte le cauchemar et les nuits sans sommeil de Lady Macbeth. "Le célèbre monologue est ici porté par six instrumentistes et deux chanteurs – Léa Trommenschlager et Rodrigo Ferreira, tous deux membres du Balcon : ainsi réverbéré et scandé, il se déploie dans un jeu d’ombres et de brèves lumières comme “la litanie d’une somnambule qui chercherait le repos d’un vrai sommeil sans rêves".

  • Barbara-Fairouz de Dorsaf Hamdani

Mercredi 20 juin
Concert en grande salle

Par une intuition, par la voix d’une chanteuse inspirée, les voici réunies pour un soir : la longue dame brune parisienne et la solaire diva libanaise, Barbara et Fairouz. Formée au malouf – la musique arabo-andalouse de Tunisie –, et aux genres semi-classiques nés au Machrek au XXe siècle, Dorsaf Hamdani a imaginé cette rencontre intime entre deux cultures, deux libertés, deux étrangetés revendiquées. “Je n’avais pas envie de laisser Fairouz dans son monde et Barbara dans le sien, avec moi au milieu qui ferait l’aller-retour entre deux âmes et deux univers. Il fallait être très vigilante pour ne pas tomber dans le collage, et donc créer un troisième univers qui m’aurait inclue. J’avais envie qu’elles se parlent l’une à l’autre, comme si elles étaient assises ensemble, tranquillement, comme deux amies.” Directeur musical du projet, l’accordéoniste Daniel Mille est rejoint par trois musiciens, dont le violoniste virtuose Zied Zouari, pour une soirée où les mélancolies se rejoignent, où les rires succèdent aux pudiques sanglots, et où, de Paris à Beyrouth, il sera encore question d’amour…

Happy Day

  • Happy Day Fantastique !

Samedi 24 mars 2018

Accès libre, spectacles gratuits
Avec les musiciens du Balcon, chaque concert devient une expérience spectaculaire : les Vêpres de Monteverdi, oui, mais en 3D ! La vénérable Messe de Notre Dame de Guillaume de Machaut, volontiers, avec quatre bassons ! Carte blanche leur est donnée pour cette journée Happy Day : une fanfare d’amateurs pourrait être de la partie ; un électro-bar est à l’étude et un quiz avec cadeaux à la clé se dessine… Acoustiques ou amplifiées, les surprises musicales qu’ils vont nous concocter seront à n’en pas douter à la hauteur de la fantaisie et de la curiosité de ce jeune ensemble.

  • Happy Day Viva Nabucco !

Dimanche 6 mai 2018
Journée Européenne de l’Opéra / Tous à l’Opéra !

Accès libre, spectacles gratuits
Découvrez l’Opéra de Lille aux couleurs italiennes de l’un des plus grands monuments de l’histoire de l’opéra ! Alors que les répétitions de Nabucco s’accélèrent à quelques jours de la première, venez découvrir la préparation d’un grand opéra et visiter le bâtiment. De nombreuses surprises musicales vous attendent et la metteure en scène Marie-Eve Signeyrole vous dévoile quelques secrets de fabrication d’un opéra. Et pourquoi ne pas entonner vous-même le célèbre hymne à la liberté “Va, pensiero”, chœur historique s’il en est !

Allez-y avec la C'Art

La C'art, pass muséal unique, offre un accès illimité d'un an à 12 musées et centres d'art de la métropole lilloise.

En savoir plus

Accéder à la billetterie

Et aussi...

Le Musée de la Bataille de Fromelles fermé pour travaux

Le Musée de la Bataille de Fromelles sera fermé du mardi 16 janvier au dimanche 4 mars 2018 inclus pour travaux. Le Cimetière de Pheasant Wood restera quant à lui ouvert et accessible.

Direction Fromelles

Save the Date pour la 11ème édition !

Rrendez-vous à la foire lilloise d'art contemporain Art Up ! du 15 au 18 février à Lille Grand Palais.

Direction Lille Grand Palais
 

Institution

Une métropole culturelle, plus proche pour chacun, plus forte pour tous

Une métropole culturelle, plus proche pour chacun, plus forte pour tous

La désignation de Lille en tant que capitale européenne de la culture en 2004 a révélé la densité et la richesse du tissu culturel de la métropole. Depuis, la culture est devenue un levier majeur de rayonnement et de développement de la métropole.

Missions et actions Culture de la MEL
Compétences

Les sites de la Métropole Européenne de Lille