Le très haut débit pour tous

Le très haut débit pour tous

lundi 28/10/2013 Archivé

Lille Métropole a signé lundi 28 octobre 2013 avec l’Etat et deux opérateurs téléphoniques (Orange et SFR) deux importantes conventions afin que l’accès à Internet à très haut débit soit accessible sur tout le territoire métropolitain. « Ces deux conventions permettent le déploiement de la fibre optique dans l'ensemble des 85 communes de Lille Métropole », précise Martine Aubry qui accueillait pour l’occasion la ministre déléguée chargée de l’Economie numérique, Fleur Pellerin.

 

Il n’y aura pas de fracture numérique sur le territoire de Lille Métropole. Le pouvoir exécutif s’y était engagé. Dès le début du mandat, il fixe l’objectif que toutes les communes du territoire métropolitain soient raccordées au très haut débit d’ici à 2020.
Les premières tractations avec les opérateurs n’avaient pas véritablement abouti. « Nous sommes la seule métropole dont 40% des communes sont rurales et dont la densité n’intéresse pas spontanément les investisseurs », rappelle Martine Aubry qui engage un plan d’investissement dès 2010. « Pour nous, il était hors de question de laisser un certain nombre de territoires sur la route. Aussi, étions-nous décidés à lancer une délégation de service public même si cela pouvait nous coûter 30 millions d’euros », précise la présidente de Lille Métropole.
La possibilité de perdre des marchés d’importance a alors incité les opérateurs à reprendre les négociations. La garantie apportée par l’Etat dans le cadre du plan « France très haut débit » a fait le reste.
Une première en France
Ces conventions - les premières en France - précisent que les opérateurs se répartissent le territoire de la façon suivante (voir carte ci-dessous) : Orange déploiera la fibre optique dans 11 communes parmi les plus denses. Il couvre ainsi 115 000 logements dont 45 000 sont déjà raccordables. SFR déploie la fibre dans 70 communes, ce qui représente 114 000 logements dont 34 000 sont déjà raccordables. « SFR a compris notre situation et a pris des engagements concernant en particulier 24 communes, les moins denses de la métropole qui n'ont qu'un débit de 2 MB, contre au moins 100 MB avec la fibre », a souligné Martine Aubry. Enfin, les quatre communes très denses (Lille, Roubaix, Tourcoing et Mons-en-Barœul) seront équipées par l’ensemble des opérateurs.
Ce projet a été salué par Fleur Pellerin, la ministre déléguée chargée de l’Economie numérique. « Il y a une attente très forte de nos concitoyens pour avoir le très haut débit jusqu'à leur domicile. Ces conventions manifestent le dialogue constructif entre l'Etat, les collectivités et les opérateurs pour faire en sorte que cela devienne une réalité très rapidement », a-t-elle déclaré.

Et aussi...

L'urbanisme fête les 50 ans de la MEL

La rencontre des agences d’urbanisme 2018 se déroulera à Lille et Dunkerque, les 7,8 et 9 novembre prochains. Une 39e version placée sous le signe de l’audace.

En savoir plus
Archivé

AMI : l'agriculture urbaine sous toutes ses formes

La MEL, avec l’appui de ses partenaires, lance un appel à manifestation d’intérêt (AMI) au sein du quartier Concorde (boulevard de Metz). Présentez vos projets d’agriculture urbaine afin de mener de premières expérimentations au sein du quartier.

En savoir plus
 

Les sites de la Métropole Européenne de Lille