Discours du 19 octobre 2017

Discours du Président Damien Castelain au Conseil métropolitain du 19 octobre 2017

quote left

Mesdames et Messieurs, mes Chers Collègues,

 

Nous nous retrouvons aujourd’hui à une heure peu habituelle, je vous l’accorde, mais l’ordre du jour est particulièrement dense. En dehors du ROB, le Rapport d’orientation budgétaire, nous allons en effet discuter du PLU.

Et puis, comme vous le savez, j’accompagnerai demain à Londres une importante délégation du Comité Grand Lille pour notamment y rencontrer l’Ambassadeur de France, Jean-Pierre Jouyet. C’est un déplacement  extrêmement important puisqu’il s’inscrit, après le Brexit, dans le cadre du lobbying pour défendre notre candidature à l’accueil de l’Agence européenne des médicaments. Mais il s’agit surtout d’une opération de marketing territorial auprès de nos voisins britanniques. Nous y parlerons attractivité et rayonnement, deux objectifs majeurs de mon mandat !

Je vous remercie donc d’avoir bien voulu accepter cet ajustement dans vos emplois du temps en fonction de ces différents agendas.

 

***

 

Depuis juin, de nombreux événements ont marqué notre actualité. Je vais y revenir, tenter d’être bref, même s’il s’est passé beaucoup de choses ! Mais c’est, je pense, une façon très démocratique de présenter notre activité.

 

Permettez-moi tout d’abord de féliciter nos collègues qui ont été élus aux différentes élections :

 

Féliciter Eric Bocquet, Marc-Philippe Daubresse, Olivier Henno, Brigitte Lherbier, Frédéric Marchand, Dany Wattebled, tous élus aux Sénatoriales de cet automne. Ces élections auront un impact sur notre fonctionnement. Certains ont déjà démissionné de leur mandat dans notre exécutif et nous procèderons tout à l’heure à la désignation de 3 nouveaux Vice-présidents.

 

Il faut aussi saluer le nouveau maire de Noyelles-les-Seclin,  Henri Lenfant, qui siège désormais parmi nous, ainsi que notre collègue Didier Droart, qui a été élu Maire de Tourcoing en septembre.

Saluer enfin le nouveau Président du groupe MCU, Max-André Pick et signaler que les 5 élus de Marcq-en-Baroeul ont rejoint le groupe GIDEC.

 

***

 

Au chapitre des bonnes nouvelles, je voudrais d’abord évoquer le succès des grands événements qui ont eu lieu sur notre territoire cet été.

Je pense aux concerts de Céline Dion, de l’ONL, des Prodiges et aussi du North Summer Festival.

Vous le savez maintenant: le Stade Pierre-Mauroy est un équipement incontournable.

C’est d’ailleurs ce même stade qui accueillera une rencontre amicale de football Japon/Brésil le 10 novembre. Neymar - je l’espère ! - et ses co-équipiers vont donc fouler la pelouse de notre stade ! Et je veux remercier ici Vahid Halilhodzic, notre ambassadeur de l’Euro 2016 et entraîneur du Japon pour avoir fait venir ce test-match chez nous. C’est un honneur et un plaisir qu’il fait à notre métropole.

Enfin, bien sûr, il y aura aussi la finale de la Coupe Davis qui opposera la France à nos amis belges. Je peux vous dire que la billetterie marche bien et que nous aurons donc les 28 000 spectateurs à chaque fois.

 

Nous sommes également très heureux de la décision du Comité international olympique. Après la victoire de la candidature de Paris, nous sommes prêts à accueillir des supporters, des bénévoles, des sportifs, des épreuves…L’ensemble de nos équipes y travaillent. Nous serons la base  avant  des JO. Nous adopterons d’ailleurs ce soir une délibération pour lancer concrètement la réalisation de la piscine olympique métropolitaine, futur équipement qui s’inscrira dans notre stratégie d’accueil des équipes olympiques.

 

Sport encore ! Nous espérons être l’un des stades de la Coupe du Monde de Rugby en 2023. Notre équipement est un atout majeur pour la candidature de la France : c’est évidemment ce que j’ai souligné à Bernard Laporte que j’ai reçu en présence des joueuses du LMRCV (les championnes de France), il y a une quinzaine de jours.

 

Enfin, il faut souligner la très bonne fréquentation de nos espaces naturels pendant tout l’été,  avec 270 000 visiteurs entre le 1er avril et le 31 août : les 27 800 visiteurs supplémentaires par rapport à 2016, représentent une progression notable de 11% ! Et je veux remercier Jean-François Legrand.

 

Sur un autre registre, notre capacité à attirer de grands congrès s’affirme. Il s’agit de l’un des objectifs majeurs de notre nouvelle stratégie tourisme, et en particulier du tourisme d’affaire. En effet, depuis la rentrée, la MEL a reçu - notamment - le Congrès des Notaires, avec 4000 notaires présents à Lille, celui des Experts comptables et celui du Droit rural. Il faut également noter le 3ème sommet des Start’up à Euratechnologies qui vient reconnaître notre rôle de pionnier dans le domaine de la French Tech et notre écosystème. Et je salue Pierre de Saintignon chargé de ce dossier.

 

***

 

Mais au-delà du rayonnement, notre action porte évidemment sur le quotidien de nos concitoyens :

 

  • pour le développement de la culture, avec l’inauguration de la Ferme du Bocquiau, récemment à Haubourdin ou la Nuit des Bibliothèques. La délibération Rythme ma bibliothèque, que nous adopterons je l’espère ce soir, renforcera encore cet engagement de la MEL pour les communes, pour les accompagner vers l’élargissement des horaires d’ouverture des bibliothèques publiques municipales de notre territoire.
  • pour favoriser le sport pour tous. Nos fonds de concours fonctionnent à merveille. Ils permettent d’améliorer les équipements pour nos jeunes. Et la liste de la création de terrains synthétiques est longue  (Lomme, Baisieux, Don, Wattignies, Roncq, Wavrin ou Leers…). Elle sera encore plus longue dans les années à venir !

 

  • pour l’assainissement, dont Sébastien Leprêtre a la charge, avec cette nouvelle cathédrale qu’est le Bassin du Brondeloire, ou encore pour la voirie (à Erquinghem-Lys ou Marquette)…

 

Enfin, nous avions décidé de lutter contre la fracture numérique : avec vous, Monsieur le Maire d’Halluin - cher Gustave Dassonville - et avec la société Covage, avec aussi tous les maires aux alentours, nous avons posé le premier Nœud de raccordement optique (NRO) pour desservir, par la fibre, les 13 communes de la vallée de la Lys. Je rappelle que nous avons l’objectif de 100% du territoire en haut débit d’ici la fin du mandat : nous allons respecter nos engagements.

 

Sur le plan économique, les bonnes nouvelles et les avancées sont également nombreuses. Nous aidons les entreprises métropolitaines en les accompagnant sur tous les projets.

Ainsi, la MEL a signé un partenariat avec LEROY MERLIN et AVENTIM pour le futur siège social de l’entreprise. J’étais, fin septembre, avec les maires de Villeneuve d’Ascq (Gérard Caudron), Lezennes (Marc Godefroy), Lesquin (Dany Wattebled) et Ronchin (Patrick Geenens) mais le développement économique de la Borne de l’Espoir concerne toute notre métropole, tant le secteur économique est stratégique.

Octobre a vu aussi le lancement de Promenade de Flandres, un des plus grands projets de la MEL en termes d’emploi, puisque - excusez du peu - il y en a plus de 300 à la clef. Nous avons encore dans les yeux et les oreilles, ma chère Marie Tonnerre, le magnifique feu d’artifice qui a conclu cette inauguration !

 

Je veux encore souligner la « bonne santé » de notre site d’excellence numérique et images. En une semaine en effet, je suis allé à la Plaine Images, avec vous cher Guillaume Delbar, pour l’implantation de deux nouvelles entreprises : d’abord MadLab Animations, née de l’union entre Ankama et Médias participations ; puis pour Lylo Médias Group, une société spécialisée dans le doublage des séries. C’est une filière Made in Mel !

 

Enfin, nous avions décidé – aussi – d’aider l’agriculture et le maraîchage local : là encore, c’est en bonne voie, avec l’inauguration de la zone maraîchère de Wavrin où une quinzaine d’exploitants en reconversion sont désormais à pied d’œuvre.

A chaque fois, l’emploi est notre ligne directrice !

 

***

 

Dans quelques instant, notre Conseil va débattre de l’arrêt du PLU. Nous avons mené notre calendrier à un rythme forcé pour mener la révision probablement la plus ambitieuse du PLU intercommunal le plus vaste de France. Et le PLU2 sera la matrice réglementaire sur laquelle notre territoire va pouvoir s’appuyer.  Ce n’est pas rien !

Oser, voilà notre fil rouge.

 

***

 

Oser, c’est aussi ce que nous avons fait avec notre candidature pour devenir Capitale Mondiale du Design en 2020 ! C’était la première candidature française. C’est une première victoire collective !

Nous avons gagné notre pari. Et nous étions à Turin le week-end dernier pour recevoir notre titre des mains de la World Design Organization ! Je veux remercier tous ceux qui ont contribué à cette réussite, notamment Lille-Design et le Club d’Entreprises. Permettez-moi également d’avoir un mot particulier pour Caroline Naphegyi qui a porté cette candidature et à qui je renouvelle toute ma confiance. Je compte sur elle pour accompagner notre projet jusqu’au bout.

 Je veux aussi remercier tous ceux qui nous ont soutenus dès l’origine, comme Xavier Bertrand, Jean-René Lecerf, Martine Aubry (et Didier Fusillier, avec Eldorado)

                           

Je vous invite maintenant à visionner quelques souvenirs de notre déplacement à Turin samedi dernier pour l’annonce officielle de notre titre de Capitale Mondiale du Design !

 

(Film)

 

Nous avons gagné parce que nous avons présenté un projet original. Nous avons proposé un processus visant à déployer le design sur notre territoire plutôt que de montrer des résultats déjà acquis. Nous avons montré ce que nous pouvions faire à l’échelle de notre Eurométropole et en associant tous les acteurs, tous nos partenaires et aussi les plus grandes écoles du design de notre région (comme Rubika à Valenciennes). C’est un projet pour l’avenir !

 

En tant que Président de la Métropole, mon projet est de faire entrer le design dans toutes nos politiques publiques, sans mobiliser de budget pharaonique. 

Alors chers collègues, je vous invite tous à vous inscrire dans cette démarche design.

Car l’autre force de notre candidature, c’était son côté collectif. Comme pour le sport, comme pour les jeux olympiques, nous allons nous mobiliser pour fonder une nouvelle dynamique  Made in MEL  avec un objectif central, celui de la création d’emplois !

L’expérience commence donc aujourd’hui. Nous avons deux ans devant nous pour lancer nos initiatives, expérimenter nos idées et réaliser nos premières transformations. 2020 sera l’année des déploiements et du partage.

 

***

Enfin, tous ensemble, toute la MEL travaille sur le  cinquantième anniversaire de la Communauté urbaine. 2018 sera une année avec de nombreuses festivités, des expositions,…

 

Je vous invite donc d’ores et déjà à retenir la date du 25 janvier 2018 à partir de 19h : ce sera La soirée officielle  et le lancement des 50 ans de la Métropole!

Nous aurons l’occasion d’en reparler au prochain Conseil.

 

 

Mesdames, Messieurs, Mes chers collègues, je vous remercie de votre attention.

quote right

Les sites de la Métropole Européenne de Lille