Discours du 15 décembre 2017

Actualités

Discours du président Damien Castelain au conseil Métropolitain du 15 décembre 2017

jeudi 21/12/2017 Archivé

 

Mesdames et Messieurs, mes chers collègues,

 

Notre dernière séance de l’année vient de commencer et comme d’habitude, je vais prendre quelques minutes pour rappeler ce qui s’est passé dans nos communes et sur notre territoire depuis  le conseil du 19 octobre.

 

Avant toute chose, je voudrais féliciter Jean-Christophe Camart qui vient d’être élu, aujourd’hui, Président de l’Université de Lille qui verra officiellement le jour le 1er janvier prochain. Il prend ainsi la direction de ce qui va être la deuxième plus grande université de France. Je lui souhaite  - et aussi en votre nom -  toute la réussite dans ce nouveau projet, en espérant voir notre université compter parmi les meilleurs établissements européens d’ici quelques années.

 

J’étais hier au Comité Grand Lille pour parler Attractivité  du territoire. Oui, la Métropole bouge ; la métropole crée et elle crée des emplois. Et vous êtes tous, les élus avec les chefs d’entreprise, les ambassadeurs de la Métropole Européenne de Lille. Alors, je dois dire que cette rencontre  m’a confirmé, s’il le fallait, que nous étions sur la bonne voie : nous avons tous les atouts en main pour attirer investisseurs et nouveaux habitants.

 

En termes d’attractivité, la fibre est au premier plan. Il s’agit d’un sujet d’actualité et nous avons tous entendu le Premier ministre Edouard Philippe hier lors de la Conférence des Territoires annoncer le renforcement du plan numérique d’ici 2022. Nous, nous avons pris la main depuis des années déjà et nos engagements seront tenus : en 2020, tous les métropolitains auront un accès à un internet de qualité. Et nous avons inauguré une nouvelle armoire de raccordement installée par Orange. C’était à Wattrelos la semaine dernière et c’est donc à nouveau le signe que ce déploiement suit un calendrier qui ne prend aucun retard. Il est conforme à nos objectifs. Dans certains endroits nous serons même en avance. En tout cas, nous sommes en avance sur le programme national : voilà bien un vrai facteur d’attractivité !

 

Je veux aussi revenir sur un volet économique particulièrement riche avec les inaugurations de Vestiaire Collective et de La Chaufferie qui montrent, toutes les deux, la vitalité du site de l’Union. Vestiaire collective envisage de passer de 43 salariés à plus de 100 d’ici trois ans. Quant à La Chaufferie, elle constituera à n’en pas douter un pôle événementiel incontournable de toute la métropole.

Hier, à EuraTechnologies, nous avons inauguré le campus d’IBM que l’on peut qualifier, sous forme de boutade, de start-up centenaire. Et, excusez du peu, ce sont 300 emplois supplémentaires qui ont été annoncés par le Président d’IBM France. EuraTechnologies, ce sont 4000 emplois aujourd’hui. Je veux d’ailleurs saluer le travail de Martine Aubry et de Pierre de Saintignon.

J’ajoute que nous avons aussi participé à la première pierre de Lillenium, ce centre commercial d’un nouveau genre, au sein d’un quartier « Politique de la ville ». A ce sujet, il faut remercier l’ANRU et la Caisse des dépôts. Et dans deux ans, ce sont encore 900 nouveaux emplois qui verront le jour dans un quartier totalement transformé.

Enfin, j’ai été très heureux d’intervenir lors du challenge national de l’innovation - KiOz - organisé par GRDF à EuraTechnologies. Il s’agissait de mener un ensemble de réflexions que GRDF applique en interne, mais qui peut aussi, par sa créativité concerner notre métropole et d’autres entreprises.

Et quand nous parlons d’attractivité, ces cinq événements, ces nouvelles installations (j’aurais pu en citer beaucoup d’autres qui se sont déroulées depuis la rentrée) en sont la démonstration éclatante !

 

Vous le savez, le cadre de vie est un élément essentiel  quand les entreprises doivent choisir l’endroit où implanter leur nouveau site. Là encore, nous avons des atouts à faire valoir. Il y a notre dynamisme économique - je viens de l’évoquer - et il y a aussi nos politiques publiques et nos communes.

Côté logements, j’ai inauguré, avec les maires, des programmes qui concernent toutes les tranches d’âges de la population. Qu’ils soient destinés aux étudiants - (comme à Loos) ou aux séniors (comme à Bondues ou Lesquin), ils contribuent tous à l’amélioration de l’offre de logements sur notre territoire. Vous le savez, c’est un sujet extrêmement sensible et les enjeux sont multiples.

Ils relèvent de l’urbanisme, de la solidarité et de la protection de l’environnement… C’est d’ailleurs ce que j’ai souligné à Villeneuve d’Ascq, lors de l’inauguration de quelque 200 logements sociaux réhabilités avec une qualité architecturale extraordinaire. Il y a peu, tous les habitants voulaient partir : ce n’est plus le cas aujourd’hui. Voilà ce que peut réaliser un maire avec la MEL. Alors que le Gouvernement venait de réaffirmer sa volonté de lutter contre « les passoires énergétiques », nous renouvelons, nous aussi, notre parc de logements sociaux anciens.

 

Autre sujet, quels que soient nos villages ou nos villes, nous poursuivons le développement des équipements sportifs de proximité. Nous avons inauguré le terrain de football de Leers, le city stade à Emmerin et le boulodrome de Croix. Nous irons bientôt à Linselles.

 

Quelques mots maintenant sur les transports. (Nous devrons tout à l’heure nous prononcer sur la CSP et je ne lancerai pas le débat maintenant). 

D’abord, je suis très heureux d’avoir inauguré la première borne de recharge pour les véhicules électriques à Gruson. C’est le signe qu’en matière de mobilité, les mentalités évoluent et que nous apportons de nouvelles réponses aux besoins de nos concitoyens.

Ensuite, le métro : nous avons-là un équipement qui a fait la renommée de notre savoir-faire un peu partout dans le monde. Et je pense aux premiers designers qui ont imaginé nos rames.

Je veux simplement rappeler ce soir que nous avons inauguré les premiers contrôles d’accès à la station de métro Lille Europe. Permettez-moi de m’y arrêter un instant, parce que, finalement, c’est la concrétisation d’un engagement fort que nous avions pris tous ensemble au début du mandat.

Je le redis ici : 1 point de fraude, c’est 800 000 Euros de moins au chapitre des recettes ! Etendus aux 60 stations à l’horizon 2020, ces portillons nous permettraient de faire baisser la fraude de moitié ! Les deux entreprises qui ont répondu dans le cadre de notre CSP, affichent même, toutes les deux, un taux de 5% de fraude d’ici quelques années.

Enfin, ces nouvelles portes viennent également renforcer la sécurité des usagers, ce que tous les métropolitains nous réclament.

 

Mais c’est une évidence, pas d’attractivité sans grandes manifestations. C’est l’un des messages que j’ai portés à plusieurs reprises devant le Comité Grand Lille, et notamment lors de notre déplacement à Londres. Il y avait là toutes les personnalités de la Métropole et de la Région.

Depuis le début du mandat, ces grandes manifestations sportives, culturelles ou populaires n’ont cessé de se succéder.

Il faut évidemment revenir sur la Coupe Davis, les Coupes Davis, je devrais dire avec la demi-finale.  Et puis, pour ceux qui avaient la chance d’être là : quelle finale ! Quelle ambiance ! Et quel public ! Nous avons non seulement assisté à la victoire de l’équipe de France, mais nous aussi, nous avons marqué des points. Avec un stade et une salle que désormais tout le monde nous envie. Je ne résiste d’ailleurs pas au plaisir de vous lire le SMS que le Président de la Fédération de Tennis, m’a envoyé : « Merci à tous les élus de la MEL d’avoir construit ce stade qu’on avait idiotement qualifié de maudit. Il est devenu le plus grand stade de tennis du monde et pour nous le plus beau ». N’était-ce pas le plus bel hommage à vous rendre ? Et en votre nom, je remercierai chaleureusement le Président de la FFT.

Parce que cela permet de renforcer l’attractivité métropolitaine, nous sommes prêts à accueillir tous les événements. Et c’est ce que nous ferons de nouveau cet été, avec le retour du North Summer Festival, avec des stars pour nos jeunes et nos moins jeunes.

Je veux aussi remercier encore une fois et chaleureusement Vahid Halilhodzic. Il était, vous vous en souvenez, notre ambassadeur pour l’Euro 2016. Entraîneur de de l’équipe du Japon, il nous avait promis de faire venir la sélection nationale au Stade Pierre Mauroy. Il a tenu sa promesse et de quelle manière ! En attirant aussi le Brésil et avec Neymar !

 

Avant de conclure, un mot sur les deux trophées que nous avons reçus. Je pense que nous pouvons également les classer au chapitre de notre attractivité.

En novembre, la MEL a en effet reçu le Trophée de la meilleure Nouvelle initiative Open data pour les territoires, décerné par la Gazette des Communes; puis celui de la Commande publique, catégorie performance de l’achat, pour sa stratégie globale de dématérialisation profitant à tout le territoire. Je veux donc saluer le travail des élus, Madame Hélène Moeneclaey, Messieurs Alain Bernard et Akim Oural et j’y associe les services concernés.

 

Voilà ce qui s’est passé depuis notre dernière rencontre.

Vous le constatez, nos dossiers avancent. Nos projets, vos projets, prennent corps. On nous entend. Mieux : on nous écoute !

 

Avant d’en venir à nos débats, je vous rappelle le 50ème anniversaire de notre établissement public et la cérémonie officielle qui se déroulera le 25 janvier prochain.

Je vous présente le label que nous avons choisi pour nous accompagner tout au long de 2018. Mais nous aurons l’occasion d’y revenir…

Je vous remercie.

 

Les sites de la Métropole Européenne de Lille