Lors du Conseil de Communauté du 12 mai 2014, le Président Damien Castelain présentait les projets et les ambitions du mandat. Il rappelait ses convictions et fixait les priorités pour les 6 années à venir." /> Discours du 12 mai 2014
Discours du 12 mai 2014

Les grandes lignes du mandat
Intervention de Damien Castelain le 12 mai 2014

Lors du Conseil de Communauté du 12 mai 2014, le Président Damien Castelain présentait les projets et les ambitions du mandat. Il rappelait ses convictions et fixait les priorités pour les 6 années à venir.

Damien-Castelain-president-1.jpg

guilletmets-debut.gif
      Mesdames et Messieurs les conseillers communautaires,
      Mesdames et Messieurs les Maires,
      Mesdames, Messieurs,
      Chers collègues,

Je voudrais saluer le public présent en tribune ainsi que la presse.

Je salue également la directrice générale des services, Marie-Caroline BONNET GALZY, ainsi que l’ensemble des agents de Lille Métropole. Et je vous présente Grégory BLIN, mon directeur de Cabinet.

Je souhaite commencer ce premier Conseil en vous renouvelant mes remerciements pour la confiance que vous m’avez accordée le 18 avril dernier.

Je tiens à rendre hommage à un homme Pierre MAUROY, dont je salue la mémoire. Il occupait déjà ce fauteuil lorsque je suis entré à la communauté urbaine, il y a 16 ans maintenant, et je dois dire que je suis fier, ému et surtout très honoré de présider à mon tour cette grande institution. Pierre MAUROY était un bâtisseur, un visionnaire et nous lui devons beaucoup, la Métropole lui doit beaucoup. Nous lui devons tous ici de poursuivre la démarche qu’il a engagée.

Je veux aussi saluer Martine AUBRY, qui m’a précédé et avec qui j’ai eu l’honneur et le plaisir de travailler. Notre collaboration a été fructueuse et constructive, je souhaite poursuivre dans cet esprit et porter les projets avec l’ensemble des élus qui composent notre assemblée.

Cette Métropole, nous la connaissons bien. Elle a beaucoup évolué depuis sa création en 1967. Nous nous devons de préserver ce qui a été entrepris et nous devons aller encore plus loin.

Aujourd’hui à la tête de Lille Métropole, je suis conscient de la tâche qui est la mienne et je compte la remplir avec détermination et conviction. Je m’investirai quotidiennement au service de la qualité de vie de chacun, en respectant les spécificités de chacune de nos communes.

Je serai un Président rassembleur, à la poursuite d’un seul objectif : le développement de Lille Métropole. Se rassembler au-delà de nos différences pour œuvrer collectivement au service de notre territoire et de ses habitants car nous avons le même sens des responsabilités et du service public.

Le projet que j’entends porter avec vous repose sur deux convictions et des priorités :


Les convictions

La première de ces convictions est qu’il nous faut rendre la Métropole encore plus proche, encore plus efficace pour les citoyens, dans nos 85 communes.

Nous ne pouvons pas nous contenter de gérer les acquis et nous devons être en mouvement, en dynamique, pour innover, s’adapter au changement, à l’évolution de nos sociétés, aux besoins de nos habitants.

La Métropole, c’est aujourd’hui notre force commune pour répondre aux enjeux qui sont devant nous : l’emploi, le développement économique, le transport, l’aménagement, le logement, l’énergie et la transition énergétique pour ne citer que ces quelques sujets.

La seconde est de préparer l’avenir ensemble, d’autant que la Loi MAPAM fait de Lille Métropole, une Métropole Européenne dès janvier 2015. Dans les mois qui viennent, un travail important devra être réalisé pour réussir cette transformation.

Il nous faut être absolument au rendez-vous pour évoluer dans le cercle des grandes Métropoles françaises et européennes. Une Métropole dans laquelle chaque habitant, chaque entreprise pourra construire son projet d’avenir grâce à des politiques innovantes.
Dotées de nouvelles compétences confiées par le législateur, les Métropoles disposeront d’un large niveau d’action leur permettant de conduire un véritable projet de territoire. Ce projet devra être mis en cohérence avec les compétences et les projets des collectivités supra métropolitaines que sont la Région et le Département. C’est un chantier prioritaire.

Il conviendra de réfléchir, dès aujourd’hui, ensemble sur les nouvelles compétences que nous aurons à gérer demain, aux moyens dont nous disposerons et à ceux que nous nous donnerons pour les mettre en oeuvre.
Nous avons des atouts pour y parvenir : un service public communautaire efficace et engagé, capable d’innover, d’apporter de nouvelles réponses et de s’adapter aux nouvelles exigences.


Mes priorités

Les finances et la gestion de la Métropole

Le contexte budgétaire contraint, lié notamment aux baisses de dotations de l’Etat, nous prive de nombreuses ressources.
La fiscalité additionnelle n’est pas une solution, je la refuse.
Il est de notre responsabilité de :

  • Contenir l’évolution des dépenses de Lille Métropole.
  • Maintenir une vision pluriannuelle des dépenses et recettes ayant pour objectif une réduction de la dette d’ici la fin du mandat.
  • Rechercher les moyens de rendre nos services moins coûteux et toujours plus efficaces et plus performants, en valorisant par exemple, pour les communes qui le souhaitent, les logiques de coopération et de mutualisation.
  • Inscrire dans nos pratiques une culture de la recette : mobiliser les fonds européens, les appels à projets nationaux, les partenariats institutionnels et privés pour trouver des nouvelles marges de manoeuvre financières.

Nous pourrons ainsi élaborer de nouveaux projets tout en assurant une stabilité fiscale à nos habitants et à nos entreprises durant tout le mandat. Je m’y engage !


La gouvernance

est déterminante et doit rester collective. J’en serai le garant. Elle doit nous permettre de faire vivre la Métropole, mais aussi d’agir toujours dans la proximité.

Je l’ai dit dès mon élection, mon mode de gouvernance privilégiera le dialogue et la collégialité et j’ai besoin de vous tous pour préparer les défis qui nous attendent. Pour cela, je souhaite :

  • Consacrer le bureau communautaire aux arbitrages et projets politiques et mettre toutes les délibérations communautaires à l'ordre du jour du Conseil de communauté.
  • Refondre nos 8 territoires pour qu'ils correspondent mieux aux réalités urbaines et de bassins de vie, et les compléter avec la création de contrats de commune.
  • Instaurer une culture de l'évaluation systématique des politiques publiques.

C’est dans cet esprit que je souhaite mettre en place le plus rapidement possible la Conférence Métropolitaine prévue dans la loi MAPAM, au sein de laquelle nous débattrons des grands enjeux métropolitains.
Je veux associer les Maires, tous les Maires quels que soient leur sensibilité politique au coeur des décisions.
Nos communes constituent les premiers espaces de vie démocratique auxquels se réfèrent nos concitoyens et il me paraît logique que chacune d’entre elles puisse faire entendre sa voix, pour nourrir le débat au sein de notre assemblée.
Nous savons qu’aucune action ou intervention ne peut être décidée sur le territoire d’une commune sans l’accord du Maire, c’est une règle absolue appliquée ici dans la communauté.
C’est tout le sens de cette conférence Métropolitaine à laquelle je viens de faire référence et qui sera consacrée aux décisions à prendre rapidement en matière de gouvernance, de politique fiscale, de pouvoir de police et de vision Métropolitaine.

Nous allons nous atteler à ce chantier sans attendre.


Emploi, Développement économique et innovation

Dans le contexte de crise qui est le nôtre, l’économie et l’emploi sont les priorités de Lille métropole et j’entends :

  • Faire du territoire métropolitain un territoire d’emploi, attractif pour les entreprises et porteur de filières d’avenir, une métropole créatrice d’emplois : du moins au plus qualifié. Poursuivre le développement international de nos pôles d’excellence.
  • Élaborer une stratégie de veille et d’action foncière dynamique, au service du développement de nos entreprises.
    Mettre en place un meilleur intéressement financier des communes au développement économique.
    Afin de renforcer le dialogue et les liens de confiance entre les entreprises et notre établissement, je créerai un Conseil des entrepreneurs destiné à faire remonter les idées et les attentes.
  • Faire de l’enseignement supérieur et de la recherche un enjeu stratégique de la Métropole, je créerai un portage politique fort via une Vice-présidence, pour que notre établissement prenne toute sa place dans ce sujet et cela très rapidement, notamment pour répondre d’ici la fin de l’année à l’appel d’offre gouvernemental du projet IDEX (initiative d’excellence) : il s’agit là d’un enjeu financier et d’image très important pour la Métropole.
  • Considérer l’agriculture et l’agroalimentaire comme un pan majeur de l’économie du territoire.
  • S’assurer du déploiement effectif du Très haut Débit sur l’ensemble de notre territoire.
  • Répondre à l’appel à projet gouvernemental pour obtenir la labellisation French Tech pour la Métropole lilloise (Lille’s French Tech) afin de faciliter la création et le développement de start up, championnes du numérique, à l’instar de la Tech City à Londres ou de San Francisco.
  • Soutenir les PME et TPE, le commerce et l’artisanat de proximité, créateurs d’emplois non-délocalisables et de vitalité pour nos communes.

Cette bataille pour l’emploi, nous pourrons la mener en partenariat avec toutes les forces économiques du territoire.


Transports et mobilité

Autre priorité à laquelle je souhaiterais que l’on s’attèle sans tarder, il s’agit de l’accessibilité de notre Métropole car elle va de pair avec l’attractivité de notre territoire, de notre ouverture à l’Europe. Nous devons gagner en fluidité sur les questions de circulation afin de :

  • Garantir à chaque usager et à toutes les entreprises, une Métropole plus accessible et plus fluide, travailler à la mise en place de nouvelles infrastructures de transport pour désengorger la métropole (contournement de Lille).
    À ce titre, je compte confier une mission à des experts indépendants de l’aménagement du territoire pour que nous soyons en mesure de faire des propositions à l’Etat dans les plus brefs délais.
  • Concevoir notre politique de transport en fonction des rythmes et principaux générateurs de flux de déplacements.
  • Développer les modes de déplacements doux, une offre de stationnement et l’intermodalité.
  • Renforcer la sécurité dans les transports publics en lien avec la Police Nationale, les communes et notre délégataire, dans le cadre de notre Contrat Local de Sécurité des Transports.


L’Aménagement

de nos villes et de nos villages constitue un enjeu important pour notre Métropole et pour ses habitants. Ceux-ci doivent pouvoir bénéficier de services et d’équipements de proximité, quel que soit l’endroit du territoire où ils vivent. Nous devons :

  • Assurer au quotidien la meilleure qualité de service public pour les métropolitains en matière de transport, espaces publics, collecte des déchets.
  • Protéger la ressource en eau et garantir sa distribution par le choix d'un mode de gestion responsable, transparent et performant.
  • Préserver nos espaces naturels et mettre en oeuvre les moyens de la transition énergétique.
  • Construire une tarification adaptée à chaque ménage pour l’eau, les transports, en lien avec le quotient familial et la composition des ménages.
  • Enfin, nous devons voter au cours de ce mandat notre SCOT et notre PLU qui va engager la Métropole jusqu’en 2030. C’est un chantier primordial.

La question de la quantité et de la qualité de l’habitat métropolitain est cruciale, il conviendra de :

  • Produire des logements durables conformes aux attentes des habitants grâce à la mise en oeuvre d'un plan de relance du bâtiment. Assouplir le PLH et y inclure l'offre indispensable de logements en accession sociale à la propriété.
  • Développer une Métropole vivable et durable en adaptant le concept de densité urbaine à l'identité de chaque commune.
  • Lancer un grand plan de rénovation des quartiers et de l’habitat ancien pour lutter contre la précarité énergétique.
  • Affirmer l'ambition et le positionnement communautaire dans le cadre de la politique de la ville pour un développement plus solidaire de son territoire.
  • Relever le défi qui se présente à Lille métropole en tant que signataire du contrat de ville pour mobiliser ses politiques de droit commun en faveur des quartiers les plus en difficultés.


En termes de Politique culturelle et sportive

Je sais que nous avons les ressources d’être une Métropole qui compte à l’échelle européenne. Il donc nécessaire de :

  • Réinterroger nos politiques culturelles et sportives en favorisant la mise en réseaux des équipements communautaires et communaux, en capitalisant sur le succès des « Belles Sorties », du plan piscine et en attirant des grands évènements tels que le Tour de France, l’Euro 2016 mais aussi la grande exposition MODIGLIANI au LAM en 2016.
  • Faire de l’Eurométropole un atout pour devenir une véritable métropole européenne et dans le cadre de la loi MAPAM, créer le futur schéma de coopération transfrontalière par le biais d’une stratégie concertée en matière de développement économique ou encore en matière de mobilité.
  • Poursuivre les actions concourant au rayonnement national, européen et international de notre Métropole par sa capacité d’innovation, sa richesse culturelle et son vivre ensemble.


Vous l’avez compris, je veux l’essor économique mais aussi l’emploi, le cadre de vie, l’accessibilité, la connaissance, l’innovation, je veux tout ce qui peut contribuer au développement harmonieux et au rayonnement de Lille Métropole !

Nous avons 6 ans pour réussir, 6 ans pour inventer l’avenir.

Cette Métropole sera attractive, créative, innovante, solidaire, équitable et durable ! Nous ferons référence ! J’y crois !

Voilà, mes chers collègues, le défi que je vous propose de relever ensemble : bâtir, construire, imaginer notre Métropole.
Seul le rassemblement, porteur de l’intérêt général, permettra d’être à la hauteur des attentes de nos concitoyens et de l’exigence d’excellence pour notre Métropole.

Il m’appartient aujourd’hui de proposer un exécutif conforme à mes engagements. J’ai beaucoup consulté, j’ai multiplié les rendez-vous avec les Présidents des groupes politiques.

Je pense que nous sommes collectivement parvenus à construire un exécutif qui est beaucoup plus qu’un équilibre.
Mes chers collègues, je souhaite attirer votre attention sur la qualité des personnes présentes dans cet exécutif.

Laissons quelques minutes de côté nos appartenances pour prendre conscience de l’exceptionnel rassemblement de compétences sur nos bancs.

J’ai aussi construit l’exécutif en réunissant l’expérience, la compétence et l’énergie.

L’exécutif, que je vais soumettre aux voix dans un instant, je l’ai donc bâti au-delà des clivages. C’est une gouvernance renouvelée, une gouvernance collective.

Je vous remercie de votre attention.
guilletmets-fin.gif

Damien Castelain
Président de Lille Métropole
le 12 mai 2014

Conseils de la Métropole

Conseils de la Métropole

Retrouvez les conseils en direct et en VOD sur la web TV de la MEL

Conseils métropolitains
Vidéos

Accès direct aux communes

Les sites de la Métropole Européenne de Lille