Le Grand Barouf

Le Grand Barouf

La Métropole Européenne de Lille a lancé la première édition du Grand Barouf Numérique, les 9 et 10 mars 2017 à la CCI Grand Lille : deux jours d’expériences et de controverses sur la société numérique pour bousculer nos représentations, construire un espace de débat collectif et expérimenter de nouveaux modèles de relations entre acteurs publics, privés et citoyens.

Ce premier événement d’envergure européenne organisé par une métropole vise à mieux comprendre l’impact sociétal du numérique et construire ensemble notre territoire. Il était ouvert à toutes celles et ceux qui s’interrogent sur les mutations occasionnées par la transition digitale dans leur vie personnelle, professionnelle et citoyenne. Plus de 700 participants de toute l’Europe étaient présents.

Les thèmes abordés

  • Modèles économiques résilients

La fin des oligopoles traditionnels, la montée en puissance des plateformes de services collaboratifs, les nouveaux systèmes d’échanges, de financements, les entreprises appartenant aux employés, les modèles économiques basés sur l’open-source : autant de réalités qui attestent qu'il n'existe pas un modèle mais bien plusieurs modèles économiques de la transition numérique.

  • Travailleurs émancipés

Si de nouvelles activités sont inventées chaque jour, de nombreux métiers d’hier et d’aujourd’hui sont promis à la disparition avec l’arrivée des robots et des algorithmes. D’aucuns affirment qu’il s’agit d’une aubaine d’autres, plus pessimistes, se demandent comment construire du commun dans une société post salariat. Et si le numérique nous aidait à redéfinir notre approche du travail ?

  • Citoyens acteurs publics

L’Etat et les collectivités, les syndicats et les corps intermédiaires ont longtemps eu le monopole de l’action légitime. L’information s’est toutefois ouverte et fluidifiée grâce à des outils collaboratifs appelés “civic tech”, en permettant à chacun d’influer sur les politiques publiques. Citoyens, associations ou entreprises interviennent plus directement pour l’intérêt général.

  • Nouvelles solidarités

Si les canaux de communication se sont multipliés et qu’il n’a jamais été aussi facile d’aller vers l’autre, la grande précarité et l’exclusion de certaines populations demeurent. La capacité d’inclusion des outils numériques pose question à mesure que les écarts grandissent. La technologie n’est pas neutre, elle reste un outil pour les citoyens. Comment, dès lors, construire une vision.

 

À savoir

Retrouvez toutes les informations sur le site du Grand Barouf

Les sites de la Métropole Européenne de Lille