Le Centre de Valorisation Énergétique (CVE)

Caractéristiques

Le CVE en chiffres
- Une température minimum de
   850°C à l'intérieur des fours
   d'incinération.
- La revente de l'électricité à EDF
   couvre 40 % des frais de
   fonctionnement.
- 145 M€ HT d'investissements.


Le bâtiment
- Longueur : 170m
- Largeur : 100m
- Hauteur : 40m
- Cheminées : 43m
- Fosse à déchets : 13 000m3
- 800 pieux
- 7 000m3 de béton
- 2 800 tonnes d’acier
- 17 000 m2 de couverture


Les fours
- 3 fours de 14,5 tonnes par
   heure  avec un pouvoir
   calorifique des déchets de
   2 200 kcal/kg.
- 3 chaudières horizontales
   produisant de la vapeur à
   370°et  42 bars de pression.
   Débit de vapeur : 42 T/heure
   par chaudière.
- 2 groupes turbo-alternateurs
   de 16 MW chacun produisant
   150 GWh/an soit la
   consommation de 20 000 à
   25 000 foyers pour une
   puissance délivrée sur le
   réseau EDF de 23 MW.
- 80 000 tonnes de mâchefers
   produits
et valorisés en
   techniques routières.
- 10 000 tonnes de Résidus
   d'épuration
des fumées
   produits (REFIOM) éliminés
   en CET de classe 1.

Le Centre de Valorisation Energétique

Les déchets ménagers qui ne peuvent plus faire l’objet d’une valorisation matière (recyclage, méthanisation, réemploi) sont valorisés par incinération au Centre de Valorisation Énergétique (CVE) d'Halluin.

Infrastructure de valorisation performante

Baptisé du nom d’une étoile de la constellation du Scorpion, Antarès est l'incinérateur « nouvelle génération » de la Métropole situé sur le site d’Halluin à proximité du centre de tri des déchets ménagers recyclables.

Mis en service en 2000, le CVE permet d’incinérer avec récupération d’énergie 350 000 tonnes d’ordures ménagères non recyclables et d’encombrants broyés par an. Il a été dimensionné en tenant compte de la généralisation de la collecte sélective des déchets recyclables sur la Métropole et de l’extension aux zones pavillonnaires de la collecte des biodéchets.


Déchets entrant directement au Centre de Valorisation Énergétique :

  • Déchets non recyclables issus de la collecte sélective et déchets en mélange
  • Déchets issus des déchèteries et des dépôts municipaux
  • Déchets des villes
  • Déchets non recyclables issus du centre de tri
  • Déchets issus des autres services
  • Déchets transférés du centre de Sequedin


Cet équipement est exploité en délégation de service public par la société Valnor, filiale de Véolia Propreté.
Cette société est rémunérée par une redevance de traitement due par la Métropole Européenne de Lille et la vente d’électricité à EDF. En 2013, les recettes de vente d’électricité s’élèvent à 7,7 millions d'euros.

3 usines en une seule

Le Centre de Valorisation Énergétique cumule trois usines en une seule :

  1. C’est d’abord une centrale thermique qui utilise la chaleur dégagée par la combustion des déchets pour fabriquer de l’électricité, dont une partie est revendue à EDF. Cette production d’électricité équivaut à la consommation annuelle de 25 000 foyers.
     
  2. De plus, Antarès dispose aussi d'un centre de transfert des biodéchets produits et collectés au nord de la métropole pour les compacter et les rediriger en péniche vers le Centre de Valorisation Organique (CVO) à Sequedin via le port d’Halluin.
     
  3. Enfin, le CVE dispose d’un système de traitement performant qui épure les fumées émises dans l'atmosphère. Bien qu’extrêmement technique, l’usine n’en est pas moins esthétique et a bénéficié d’un traitement paysager tout particulier.

Performances du CVE

Composition des fumées normes Résultats CVE
Poussières < 10 0,29 mg / Nm³
Dioxydes de soufre < 50 13,63 mg / Nm³
Acide chlorhydriques HCl < 10 1,21 mg  /Nm³
Acide fluorhydrique HF < 1 0,11 mg / Nm³
Oxydes d’azote NOx < 80 61.21 mg / Nm³
Monoxyde de carbone CO < 50 7.53 mg / Nm³
Carbone organique total COT < 10 0,63 mg / Nm³
Dioxines et furannes < 0,1 0,0040 ng / Nm³
PCB dioxin like - 0,0007 ng / Nm³
Source : Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d'élimination des déchets 2015

 

Chiffres clés 2015

345 608 tonnes de déchets non recyclables réceptionnés

 

9 962 tonnes de biodéchets en transfert

 

179 392 MWh d'énergie électrique produite (141 800 MWh vendus à EDF et 37 655 en autoconsommation)

 

75 181 tonnes de mâchefers produits et valorisés après extraction des métaux (7031 tonnes d'Acier et 905 tonnes d'Aluminium)

 

9 444 tonnes de résidus d’épuration des fumées enfouis (à destination du CET1 Limay)

 

1 556 tonnes détournées
dont 
629 tonnes vers un autre incinérateur et 937 tonnes vers un centre d'enfouissement technique en CET2

Caractéristiques

Le CVE en chiffres
- Une température minimum de 850°C à l'intérieur des fours d'incinération.
- La revente de l'électricité à EDF couvre 40 % des frais de fonctionnement.
- 145 M€ HT d'investissements.


Le bâtiment
- Longueur : 170m
- Largeur : 100m
- Hauteur : 40m
- Cheminées : 43m
- Fosse à déchets : 13 000m3
- 800 pieux
- 7 000m3 de béton
- 2 800 tonnes d’acier
- 17 000 m2 de couverture


Les fours
- 3 fours de 14,5 tonnes par heure  avec un pouvoir calorifique des déchets de 2 200 kcal/kg.
- 3 chaudières horizontales produisant de la vapeur à 370°et  42 bars de pression.
   Débit de vapeur : 42 T/heure par chaudière.
- 2 groupes turbo-alternateurs de 16 MW chacun produisant 150 GWh/an soit la consommation de 20 000 à  25 000 foyers pour une puissance délivrée sur le réseau EDF de 23 MW.
- 80 000 tonnes de mâchefers produits et valorisés en techniques routières.
- 10 000 tonnes de Résidus d'épuration des fumées produits (REFIOM) éliminés en CET de classe 1.

Les sites de la Métropole Européenne de Lille