MEL+ : Opéra

Rencontre avec Caroline Sonrier

jeudi 24/11/2016 Archivé

Organiste et claveciniste de formation, Caroline Sonrier dirige l’Opéra de Lille depuis plus de quinze ans. Son but revendiqué : ouvrir le temple du lyrique au plus grand nombre. Pari réussi !

La nomination de Caroline Sonrier à la tête de l’Opéra de Lille ne doit rien au hasard. Directrice de cette belle maison depuis 2001, soit deux ans avant sa réouverture, cette musicienne s’oriente, dès 1981, vers l’organisation de projets culturels puis vers le  développement de l’opéra en région parisienne à la tête d’Île de France Opéra et Ballet. « J’ai été frappée qu’on présente des opéras dans des salles qui n’étaient presque jamais pleines… Il fallait avant tout développer le public. » Forte de cette expérience réussie, elle proposera bientôt son expertise à la Mairie de Lille qui veut faire de l’opéra restauré un lieu vivant prêt à vibrer au rythme de propositions musicales et chorégraphiques variées et accessibles à tous. Le projet enthousiasme Caroline Sonrier. « C’était une expérience extraordinaire de vouloir redonner une vraie activité lyrique dans la région. »

Richard Baron / Light Motiv

Dépoussiérer

Pour révolutionner l’institution avec énergie, elle invite, dès 2004, deux ensembles en résidence (la formation baroque Le Concert d’Astrée d’Emmanuelle Haïm et le collectif de musique contemporaine Ictus) et constitue un choeur dirigé par Yves Parmentier. Elle impulse de nouvelles productions chaque saison, programme des coproductions avec les grandes maisons européennes comme Le Teatro Comunale di Bologna, accueille en résidence des chorégraphes (Christian Rizzo de 2007 à 2012).

La dynamique est lancée, l’ouverture des portes en grand suit. Caroline Sonrier invente de nouveaux rendez-vous pour recevoir notamment la jeune génération. Quelle fête ces Happy Days, des visites ludiques et festives pour se glisser en coulisses en famille…L’Opéra va également à la rencontre des communes de moins de 15 000 habitants dans le cadre des Belles sorties de la MEL ; des ateliers chant sont proposés hors les murs. Et à l’inverse, un « bus-opéra » transporte régulièrement de nouveaux spectateurs vers la magnifique institution lilloise.

Surprendre

Le pari de l’audace a porté la renaissance et la belle maison tient son rang, saluée pour la richesse et la qualité de sa programmation. Pour preuve, les productions maison sont en tournée (Madama Butterfly…) et les ensembles en résidence collectionnent les récompenses.
Cette année encore, l’Opéra réserve des surprises pétillantes : La Cenerentola de Rossini, inspirée de Cendrillon, avec retransmissions sur écran géant, Le Vaisseau fantôme de Wagner ou Arsilda, un opéra baroque de Vivaldi. Un jeune ensemble iconoclaste, Le
Balcon, signe son Premier Meurtre, tout un programme… Et à l’occasion de l’ouverture de l’Institut du monde arabe à Tourcoing a été programmé Kalîla wa Dimna, un opérafable de Moneim Adwan chanté en français et arabe.

Rayonner

La situation de l’Opéra de Lille est pourtant différente des opéras régionaux qui bénéficient du label « opéra national », d’une aide de l’État et d’un budget plus important. Financé à 80 % par la ville de Lille, la MEL, la région Haut-de-France et l’État, il profite des réflexions
actuelles sur le statut de ces institutions lyriques pour envisager sa propre évolution.

En attendant, Caroline Sonrier, une des rares directrices d’opéras français – elle fut longtemps la seule, continue d’arpenter les scènes nationales et internationales pour dénicher de nouveaux talents et attirer un public toujours plus large… un leitmotiv.

Par Jérôme Legendre

Retour en images : l'Opéra de Lille

Trailer - Happy Days des enfants Big Bang ! Les 26 et 27 novembre 2016

 

 

Et aussi...

Toimoinous

Fabrica, le magazine des fabriques culturelles de la MEL propose un ciné-concert au Fort de Mons. Dans ce ciné-concert, deux musiciens donnent vie à cinq courts métrages par une création musicale insolite à grand renfort d’instruments.

Direction Mons en Baroeul

North Summer Festival : 2ème édition

Le 23 juin 2018, le Stade Pierre-Mauroy accueille le North Summer Festival. Cet événement réunit un florilège de stars internationales pour une journée inoubliable. Un événement soutenu par la MEL.

Direction Villeneuve d'Ascq
 

Kiosque

Publications

1955 : Naissance à Troyes

 

1ers prix en orgue, harmonie et contrepoint. Études de musicologie à la Sorbonne.

 

Juillet 2001 : Première direction de l’Opéra de Lille

 

2004 : Le Concert d’Astrée et l’ensemble Ictus en résidence à l’Opéra

 

Avril 2015 : Reconduction de son mandat de directrice jusqu’en 2019

Agenda de l'Opéra de Lille

  • Mardi 5 Septembre 2017  : Christophe Honoré : du Cinéma à l'Opéra
     
  • Vendredi 08 Septembre 2017 à 18h  : Rencontre dédicace avec Emmanuelle HaÏm
  • Dimanche 17 Septembre à 12h : Journée du Patrimoine
     
  • Samedi 23 Septembre 2017 à 16h : Conférence autour du Cosi Fan Tutte
     
  • Samedi 30 Septembre 2017 à 18h : Cosi Fan Tutte
     
  • Lundi 2 Octobre 2017 à 20h : Premier soir
     
  • Mardi 3 Octobre 2017  : Exposition autour du Nain de Zemlinsky

 

  • Mardi 3 à 19h30, Jeudi 5 à 19h30, Dimanche 8 à 16h,  Mardi 10 à 19h30, Jeudi 12 à 19h30 : Cosi Fan Tutte

 

En savoir plus

Les sites de la Métropole Européenne de Lille